Le cinquième numéro du magazine des entrepreneurs de CroissancePlus propose un dossier spécial sur dix propositions pour favoriser l’entrepreneuriat en France. Il met également à l’honneur des entrepreneurs passionnés et toujours plus de Success Stories !

Vous retrouverez aussi les moments forts de l’association pendant ces dernières semaines.

À l’heure où j’écris ces lignes, nous ne savons pas encore qui me succédera à la tête de CroissancePlus, mais je n’ai aucune inquiétude, tant le nouveau comité de direction recèle de talents et de dynamisme. Mon cher Président, tu réaliseras vite la place très particulière que nous tenons dans le paysage public, l’écoute que nous vaut de représenter la croissance et le partage : les scale-up et l’actionnariat salarié ! Quand nous ne nous réduisons pas à l’opposition, quand nos propositions sont réfléchies et équilibrées, nous jouissons d’un accueil hors du commun auprès des journalistes, des politiques, du corps social dans son ensemble.

Et nous rentrons dans la période électorale avec un projet de réforme solide, détaillé, réellement innovant. Ce programme est libéral au sens noble : il redonnera sa chance à tout le monde et fera de l’entrepreneuriat la pierre angulaire de notre avenir.

En intégrant l’auto-entrepreneur dans l’écosystème de l’entreprise et en créant un contrat de travail unique et agile, nous aidons la France à prendre le virage de l’économie collaborative tout en créant un nouvel instrument de lutte contre le chômage.

Une réforme de cette ampleur ne sera possible que si on réussit à sortir la France du dos-à-dos. Avec la société d’intéressement du personnel (SIP), nous lançons une mesure radicale pour aligner les intérêts des entrepreneurs et des salariés – un pré-requis essentiel, si l’on veut que l’intéressement finance, par exemple, le retour aux 38 heures. En créant un revenu d’existence via un crédit d’impôt sur le revenu, on s’assure que chacun puisse reprendre son destin en main sans risquer de se retrouver abandonné.

Cplus05_en pages