Chez CroissancePlus, ce sont 350 entrepreneurs français qui créent des emplois et se développent en France et à l’international. Focus sur ces entrepreneurs et leurs secrets pour continuer à croître.

Nathalie Pradines est à la tête de Comadequat, une agence en communication à Lyon, spécialiste de l’image du contenu et de l’influence.

1. Quel est le service/produit innovant de votre entreprise ?

L’agence a mis en œuvre depuis 10 ans une organisation interne axée sur le besoin client. Cet angle d’attaque nous a amené à pratiquer un management de projet sur le mode agile, induisant adaptabilité et autonomie des équipes. Ce schéma d’organisation du travail a favorisé l’émergence et le développement de l’auto-organisation et de l’intelligence collective.

Par ailleurs, notre positionnement d’agence faisant valoir 3 items (Image, Contenu, Influence), nous a amené à la construction d’un référentiel de services inédit.

2. Votre fierté en tant qu’entrepreneur ?

Avoir, depuis 25 ans, créé des emplois et avoir participé, dans le cadre d’une stratégie de communication dédiée, à la croissance des entreprises clientes qui elles-mêmes ont créé de la valeur et des emplois. Le fondement de ma posture entrepreneuriale est là : créer de la valeur et de l’emploi.

3. Une erreur qui vous a fait grandir ?

Chaque étape de la vie d’une entreprise connaît son lot d’erreurs… et la résilience qui l’accompagne nous fait grandir.

Qui n’a pas connu de mauvais castings (associés ou collaborateurs) ? mais toutes ces expériences sont riches d’enseignements et de progrès !

La plus marquante, parce qu’elle aurait pu me coûter cher, a été dans les premières années de vie de l’agence de ne pas suffisamment équilibrer mon chiffre : un client trop important qui nous quitte… et l’entreprise chancelle ! Depuis, aucun client ne pèse dangereusement sur l’activité, garantie de notre indépendance et liberté d’action.

4. Votre idée de réforme pour faciliter la croissance des entreprises françaises ?

Je ne sais quel mode opératoire formulé mais il me semble que l’objectif de réforme doit viser l’emploi et la souplesse du système.

Il faut retrouver encore plus de souplesse pour embaucher et débaucher plus facilement. Les charges qui pèsent sur les entreprises qui embauchent sont délétères.

Les conventions collectives sont également d’un autre temps…

5. Pourquoi avoir adhéré à CroissancePlus ?

Le partage entre pairs est une formidable source d’inspiration. Je fais partie de ceux qui pensent qu’il n’existe pas une stratégie d’entreprise mais des stratégies d’entrepreneurs appliquées à leur entreprise. L’humain est primordial, et l’on s’enrichit au contact de l’Autre. Par ailleurs, la posture de CroissancePlus vis à vis des pouvoirs publics et les méthodes de travail très opérationnelles me séduisent. C’est une voix d’entrepreneurs à laquelle j’ai envie de participer pour donner, autant que possible, la caisse de résonance voulue.