Chez CroissancePlus, ce sont 350 entrepreneurs français qui créent des emplois et se développent en France et à l’international. Focus sur ces entrepreneurs et leurs secrets pour continuer à croître.

 

 

Arnaud Sourisseau est Fondateur et Partner de One Man Support, une structure de conseil nouvelle génération s’appuyant uniquement sur des consultants et managers indépendants de haut niveau.

1. Quel est le service/produit innovant de votre entreprise ?

One Man Support propose le meilleur des deux mondes entre les grands cabinets traditionnels de conseils et les plateformes de mise en relation de consultants avec des entreprises :

  • La flexibilité et l’accessibilité qu’offrent les modèles de plateformes, avec 1000 consultants indépendants de haut niveau ;
  • Le niveau d’excellence de l’offre OMS garanti par :
    • Un parcours de recrutement exigeant pour intégrer le pool OMS ;
    • Des partners OMS eux-mêmes consultants, capables d’appréhender les enjeux stratégiques des clients et de leur proposer le consultant ou l’équipe de consultants les plus pertinents pour le projet.
  • Des services offerts aux membres du pool (coworking, formations, événements de networking…).

Notre innovation est là, ce modèle totalement hybride entre les grands cabinets de conseils et les plateformes de consultants indépendants qui répond à un objectif : apporter le meilleur des deux mondes à nos clients comme à nos indépendants.

2. Votre fierté en tant qu’entrepreneur ?

D’avoir sans doute compris avant d’autres, il y a 6 ans, que les Cabinets de Consultants indépendants deviendraient des acteurs majeurs de l’économie du Conseil.

3. Une erreur qui vous a fait grandir ?

Avant One Man Support, j’avais monté une autre start-up, HelloFresh, offre online de livraison de panier-recettes hebdomadaire par abonnement. L’aventure a duré 15 mois avant d’être stoppée par le fonds d’amorçage qui nous finançait car nous étions cette fois arrivés 6 à 12 mois trop tôt en termes de time-to-market. Le marché n’était pas encore prêt à ce type d’offre et le travail d’éducation trop lourd et long à porter seul.

Cela m’a appris que même à quelques mois près la notion de time-to-market était essentielle.

4. Votre idée de réforme pour faciliter la croissance des entreprises françaises ?

Le travail et nos vies sont aujourd’hui protéiformes et multiples. Il faut que les pouvoirs publics appréhendent cette redistribution qui fera que demain le salariat ne sera plus le modèle pivot.

Il est donc nécessaire que ces derniers posent, avec les différentes parties prenantes, les bases d’un modèle qui fera que demain les ponts et les solidarités soient cohérents entre les différentes « employabilités ».

5. Pourquoi avoir adhéré à CroissancePlus ?

Simplement parce que l’énergie appelle l’énergie et qu’il est plaisant de se retrouver dans une organisation qui plébiscite le projet, l’envie d’avancer et de croire en demain !