Menu

1er réseau d'entrepreneurs de croissance

engagés pour libérer l'économie et favoriser la croissance des entreprises

Cap sur l’élévation du niveau des compétences ! – François Bergerault

François BergeraultL’ Atelier des chefs est le leader européen des cours de cuisine.

Son cofondateur François Bergerault passe à table et livre avec gourmandise sa vision des jeunes d’aujourd’hui.

À consommer sans modération.

 

Quelle est votre perception des jeunes ?

À l’ Atelier des chefs, le gros des troupes a entre 25 et 30 ans. Cette génération a une approche de la vie professionnelle très différente de la mienne au même âge. Ils sont très soucieux de leur vie privée, de leurs loisirs. Par ailleurs, ils ont une forte envie de formation pour progresser très vite dans l’entreprise. Enfin, ils veulent comprendre et donner du sens à leur travail.

Quelles conséquences sur le management ?

Il faut les faire adhérer au projet d’entreprise, à la stratégie. S’ils ne sont pas en phase, ils vont voir ailleurs. De même, l’équilibre vie privée-vie professionnelle n’est pas négociable. J’ai vu croître cette aspiration à l’ Atelier des chefs depuis sa création en 2004. Ce qui ne les empêche pas d’être très performants, de maîtriser d’instinct les outils digitaux, d’être connectés en permanence.

Comment voyez-vous l’avenir du travail ?

Je pense que l’emploi salarié, du moins pour les cadres, va disparaître. Les gens voudront des missions, travailler simultanément pour plusieurs boîtes. Ils seront zappeurs et très soucieux de leur liberté !

Un mot sur votre formation en ligne ?

L’ Atelier des chefs a développé il y a un an une plateforme digitale de formation des professionnels de cuisine. Verdict : 95 % de réussite au CAP Cuisine ! Outre le public traditionnel des CAP, nous ciblons les grands groupes de restauration et les personnes en retour à l’emploi ainsi que les restaurateurs indépendants. Le secteur a aujourd’hui environ 100 000 postes à pourvoir !

Notre objectif est de couvrir la « verticale cuisine », puis les métiers de bouche, et de prouver à terme que l’on peut former aux métiers de l’artisanat avec le digital. C’est un défi sociétal.

Retrouvez le 10ème magazines des Entrepreneurs

Share This: