Découvrez Alexandre, Ascanio et Jean-Charles de Vogüé, co-gérants de Château Vaux-le-Vicomte

Découvrez Alexandre, Ascanio et Jean-Charles de Vogüé, co-gérants de Château Vaux-le-Vicomte

Chez CroissancePlus, ce sont 350 entrepreneurs français qui créent des emplois et se développent en France et à l’international. Focus sur ces entrepreneurs et leurs secrets pour continuer à croître.

 

 

Alexandre, Ascanio et Jean-Charles sont co-gérants du Château de Vaux-le-Vicomte, un chef d’œuvre architectural et paysager du 17° siècle, demeure de Nicolas Fouquet, ministre des Finances de Louis XIV.

1. Quel est le service/produit innovant de votre entreprise ?

L’un des aspects de notre métier est d’assurer la médiation culturelle entre le patrimoine et le public. En d’autres mots, comment faire vivre le patrimoine et les collections qu’il abrite ? Pour raconter l’histoire de Nicolas Fouquet et de Vaux-le-Vicomte, nous avons fait fi de toutes les solutions à base d’écrans afin de libérer le visiteur et le rendre acteur de sa visite. Aujourd’hui, grâce au Parcours Sonore Immersif et dans chaque pièce du château, il imagine les scènes de l’histoire qu’on lui raconte grâce à un casque dont sont restitués des dialogues enregistrés in situ en son binaural, ou à 360 degrés.

En 2021, une projection monumentale des dessins originaux de Charles Le Brun sur la coupole du Grand Salon permettra aux visiteurs de visualiser la fresque qui n’a jamais été peinte en raison de l’arrestation de Nicolas Fouquet. La projection aura lieu de jour comme de nuit.

A Vaux, la technologie est au service du patrimoine et de la médiation que nous nous devons d’assurer auprès des générations présentes et futures, sans tomber dans l’écueil d’une « dysneylandisation » du lieu.

2. Votre fierté en tant qu’entrepreneur ?

En moins de cinq ans, nous avons réussi à équilibrer les comptes d’une société familiale structurellement déficitaire et ce, malgré les coûts d’entretien et de restauration colossaux attachés à la plus grande propriété privée classée « monument historique » en France.

3. Une erreur qui vous a fait grandir ?

Travailler chacun pour soi, alors que l’entente et l’unité fraternelles permettent de vivre une aventure entrepreneuriale et familiale passionnante, très enrichissante et profitable !

4. Votre idée de réforme pour faciliter la croissance des entreprises françaises ?

Parmi les nombreux freins à l’entreprenariat et à la croissance de TPE, notamment pour des lieux pouvant accueillir du public : les normes sont à l’origine de nombreux abandons de création d’entreprise. Une meilleure compréhension des missions des entrepreneurs.ses du patrimoine par nos ministères de tutelle serait bienvenue !

5. Pourquoi avoir adhéré à CroissancePlus ?

Les trois frères ont adhéré à CroissancePlus pour se créer l’opportunité de sortir de notre « prison dorée » et aller chercher de l’inspiration chez nos pairs entrepreneurs.ses. Dans une nouvelle dynamique de croissance, nous avons ressenti le besoin d’en parler, de partager notre expérience mais aussi et surtout d’avoir nos sens en éveil sur ce qui se passe autour de nous, dans le monde de l’entreprise.

Félicitations aux membres de CroissancePlus, lauréats du French Tech 120 !

Félicitations aux membres de CroissancePlus, lauréats du French Tech 120 !

CroissancePlus, le premier réseau français des entrepreneurs de croissance, est fier de voir figurer 3 de ses membres parmi les 120 start-up françaises en hypercroissance sélectionnées :

 

Cette promotion du FrenchTech120 compte également 18 candidats et finalistes des « Victoires de la Croissance », le prix créé par CroissancePlus en partenariat avec KPMG, BNP Paribas et le Figaro et qui récompense chaque année les entreprises en hypercroissance.

CroissancePlus salue l’ambition du Gouvernement visant à accompagner les entreprises innovantes et technologiques et ainsi à faire de la France un pays de licornes à la hauteur de la capacité d’innovation du pays.

Les « Victoires de la Croissance » portent la même ambition !  Les candidatures pour la nouvelle édition seront ouvertes à compter du 3 février 2020 pour mettre en lumière l’entreprise qui a réalisé la plus belle croissance !

Téléchargez le communiqué de presse.

Modernisons le régime des retraites pour un système plus universel

Modernisons le régime des retraites pour un système plus universel

A quelques jours de la présentation du projet de loi de réforme des retraites en Conseil des Ministres, les entrepreneurs de CroissancePlus considèrent qu’une telle réforme est nécessaire pour mettre fin à un régime vieillissant, complexe et injuste qui ne prend pas en compte la diversité des parcours professionnels et les mutations du travail.

En effet, comme le rappelle Emmanuel Grimaud, fondateur de simul-retraite.fr, membre de CroissancePlus : « Aujourd’hui, chaque français est en moyenne assujetti à 3 régimes de retraites différents en raison de la diversité des métiers qu’il a pu exercer pendant toute sa carrière. A chaque instant d’une carrière, un changement, une décision, un projet peuvent avoir une conséquence négative et faire perdre des dizaines de milliers d’euros à un actif, sans même qu’il s’en rende compte. Aujourd’hui, 1 euro cotisé n’ouvre pas les mêmes droits selon le régime : salariés du privé, fonctionnaire, salarié de la RATP, de la SNCF, des IEG, avocat…etc. Certains régimes ont un taux de rendement deux à trois fois plus important que d’autres. De plus, le système actuel est particulièrement défavorable aux carrières hachées, les femmes en étant les premières victimes. »

L’universalité est le moyen de parvenir à un système plus simple et plus équitable dans lequel le critère de pénibilité doit être préservé et amélioré pour être lisible et simple dans son évaluation.

En tant qu’entrepreneurs, l’universalité nous apparaît également comme une opportunité pour favoriser la liberté et l’audace dans les évolutions de carrière ; un salarié pourra passer du public au privé, du salariat à l’entrepreneuriat et inversement, sans crainte que sa prise de risque ait un impact négatif sur le montant de sa retraite.

Dans une société où le lien inter-générationnel doit être préservé, les entreprises ont besoin des seniors pour transmettre leurs compétences et leur expérience aux plus jeunes. Les entrepreneurs de CroissancePlus insistent donc pour que le débat ouvre une réflexion sur l’employabilité des seniors. Les efforts récents en matière de formation tout au long de la vie permettront aux collaborateurs d’évoluer professionnellement et ainsi de mieux accompagner les mutations du travail. L’employabilité des seniors ne peut qu’en bénéficier.

Les assouplissements proposés par le Gouvernement pour chaque régime spécial sur la date d’application de la réforme retarderont certes l’application de l’universalité mais l’objectif sera atteint à moyen terme, tout en laissant aux régimes concernés le temps de s’adapter.  Le retrait de la mesure sur l’âge pivot dans le cadre de la concertation avec les partenaires sociaux est une bonne décision sans pour autant remettre en cause la philosophie de la réforme.

Toutes ces mesures issues de la concertation sont de nature à apaiser. Nous en appelons donc à la responsabilité de chacun pour mettre fin au mouvement social qui continue à bloquer notre économie et qui a des conséquences dramatiques sur les entreprises et leurs salariés.

Pour Thibaut Bechetoille, Président de CroissancePlus : « Nous saluons la philosophie de la réforme qui tend vers un système universel plus équitable qui encourage la prise de risque et impulse la liberté et l’audace dans les parcours professionnels. Les entrepreneurs étant déjà les principaux contributeurs de notre modèle social, toute augmentation du cout du travail serait dangereuse pour l’emploi et pour  la croissance de nos PME et ETI. Nous serons vigilants quant aux conclusions de la conférence de financement qui doit garantir l’équilibre financier du régime.. »

« Les idées reçues sur la réforme des retraites » par Emmanuel Grimaud bientôt disponible sur le site de CroissancePlus.

Téléchargez le communiqué de presse.

Découvrez Xavier Thoumieux et Thierry Gisserot, co-présidents de Funecap Groupe

Découvrez Xavier Thoumieux et Thierry Gisserot, co-présidents de Funecap Groupe

Chez CroissancePlus, ce sont 350 entrepreneurs français qui créent des emplois et se développent en France et à l’international. Focus sur ces entrepreneurs et leurs secrets pour continuer à croître.

 

 

Xavier Thoumieux et Thierry Gisserot sont co-présidents de Funecap Groupe, un groupe d’infrastructures et de services funéraires, à la culture entrepreneuriale marquée, Funecap Groupe est l’acteur le plus dynamique et le plus innovant d’un marché hautement conservateur.

1. Quel est le service/produit innovant de votre entreprise ?

Du fait de la sécularisation de la société, il devient crucial de permettre aux familles n’ayant plus de lien avec une église de pouvoir néanmoins organiser une cérémonie en la mémoire de leurs proches et ainsi « faire leur deuil ». Nous développons donc une offre de cérémonies civiles et personnalisées – une première dans ce secteur – permettant de répondre à ce besoin fondamental.

Funecap développe aussi une stratégie digitale particulièrement innovante de distribution de ses produits et services, notamment en tant que courtier de contrats de prévoyance.

2. Votre fierté en tant qu’entrepreneur ?

Nous sommes passés de 0 à 300 M€ de chiffre d’affaires en 10 ans tout en investissant plus de 50 M€ par an dans des infrastructures de premier ordre (chambres funéraires et crématoriums notamment), des sociétés régionales dynamiques ainsi que dans notre qualité de service (formations, véhicules, etc.) et la notoriété de nos marques (en premier lieu Roc Eclerc). Le tout grâce à une équipe de management soudée qui réunit les meilleurs professionnels du métier, tous actionnaires de notre groupe, qui ont permis à Funecap de devenir l’acteur le plus dynamique du secteur et la référence en matière de qualité de service et d’infrastructures (cf. classement du magazine Capital notamment).

3. Une erreur qui vous a fait grandir ?

Ayant construit notre groupe à partir de zéro, par croissance externe et interne, nous pensions à l’origine nous organiser sous forme d’une fédération d’entreprises autonomes mais avons dû, pour gérer et contrôler notre croissance en toute sécurité, modifier cette organisation et créer un siège social qui comprend aujourd’hui plus de 150 personnes et permet notamment d’absorber notre croissance supérieure à 25% par an tout en développant le plus haut niveau de qualité du secteur et une rentabilité très satisfaisante.

4. Votre idée de réforme pour faciliter la croissance des entreprises françaises ?

Une idée très simple qui résoudrait de très nombreuses difficultés : que les entreprises ne soient plus tenues de respecter une règle imposée par l’Etat si ce dernier ne la respecte pas lui-même alors que la loi le lui impose…Nous avons pu par ailleurs observer en passant de 0 à 300m€ de chiffre d’affaires, les multiples contraintes imposées lors du passage de PME à ETI dans de nombreux domaines (sociaux, fiscaux, réglementaires, etc.) qui manquent  à la fois de progressivité et de souplesse. Il faudrait revoir ceci en profondeur en généralisant les périodes d’adaptation (de cinq ans par exemple) au nouveau régime une fois les seuils passés.

5. Pourquoi avoir adhéré à CroissancePlus ?

Nous partageons avec les nombreux adhérents de CroissancePlus la volonté et le plaisir d’entreprendre, tant pour le rôle économique et social que l’entreprise doit jouer dans la société que – bien au-delà des éventuelles conséquences financières positives en cas de succès – pour l’édification personnelle de chacun d’entre-nous. Nous croyons à la valeur « travail » et à l’engagement sous toutes ses formes, tant pour soi-même que pour les autres. Nous pensons que l’entrepreneur, en particulier celui ou celle qui a créé sa société et consacre une grande partie de son énergie à la développer, bénéficie – plus que beaucoup – des qualités techniques et professionnelles mais surtout humaines et d’ « épaisseur personnelle » – acquises par les nombreuses difficultés à surmonter dans son parcours et les risques personnels pris au service de son projet – lui permettant de représenter un des modèles de la société civile et une voix qui doit porter dans le débat national. C’est pourquoi adhérer à CroissancePlus correspond parfaitement à nos valeurs et à nos objectifs.