Le jour où tout a basculé…

Le jour où tout a basculé…

Parce que le partage d’expérience est dans notre ADN, nous lançons notre chaîne podcast.

Toutes les deux semaines, un entrepreneur vous racontera son parcours et un événement déterminant pour la croissance de son entreprise !

Pour ce premier podcast, écoutez l’aventure entrepreneuriale d’Alexandre Pham, Président – Fondateur de Mister Temp’ et prix coup de cœur des Victoires de la Croissance 2019.

Abonnez-vous à notre chaîne Spotify et retrouvez le premier épisode !

Engageons une réforme profonde des impôts de production pour la réussite du « Pacte productif pour le plein emploi » !

Engageons une réforme profonde des impôts de production pour la réussite du « Pacte productif pour le plein emploi » !

« La baisse des impôts de production est la prochaine étape » a annoncé le Président de la République aux entrepreneurs lors de l’événement « Bpifrance Inno Generation ».

Nous ne pouvons que saluer cette volonté. Il y a urgence à aller vite et loin !

 

En effet, le constat est sévère : les 72 milliards d’impôts de production, soit 3,6% du PIB contre 1,6% en moyenne en Europe et 0,5% en Allemagne au premier rang desquels la C3S, la CVAE et la CFE (24 milliards d’euros au total), sont toxiques pour la compétitivité des entreprises et pour l’attractivité des territoires.

Assises sur le chiffre d’affaires, sur la valeur ajoutée et sur la valeur locative des biens, avant le moindre euro de profit, ces taxes sont injustes. Décorrélées des résultats de l’entreprise, elles constituent un frein réel aux investissements, à l’exportation, à l’emploi et donc à la croissance des entreprises.
Des solutions existent pour rendre plus vertueuse la fiscalité des entreprises et sa contribution à notre modèle social.

Ainsi, dans l’étude publiée avec l’Institut Sapiens en juillet dernier, nous proposons :

  • Une suppression rapide de la C3S.

Le Conseil d’analyse économique a évalué l’impact négatif de cette taxe sur l’économie française : en supprimant la C3S qui rapporte aujourd’hui 3,8 milliards d’euros à l’Etat, les exportations augmenteraient de 4,2 milliards par an.

  • Une modification de la comptabilisation de la CVAE et de la CFE, et une trajectoire de baisse sur 5 ans

Les entrepreneurs sont conscients qu’on ne peut pas supprimer ces taxes du jour au lendemain. Cependant, il est indispensable qu’elles soient corrélées aux résultats de l’entreprise et non à son chiffre d’affaires. Nous proposons donc de déplacer le paiement de la CVAE et de la CFE après le résultat.

Cela entraînera mécaniquement une augmentation des recettes de l’impôt sur les sociétés et donc compensera la baisse des recettes de l’Etat.
Pour que les collectivités locales ne soient pas lésées par cette mesure, nous proposons que l’Etat flèche une part de l’IS vers ces dernières de manière équitable. En agissant sur la CVAE et sur la CFE, ce sont toutes les entreprises, sur tous les territoires qui retrouveront des marges de croissance et pourront créer de l’emploi.

La France a pu créer près de 950 000 emplois avec une croissance faible en bénéficiant d’une baisse de charges significative avec le CICE.
Preuve que quand des mesures pragmatiques réclamées par les entreprises pour favoriser la compétitivité sont adoptées, les résultats sont là !

Faisons primer une vision stratégique de l’entreprise France, et non une vision strictement comptable et annuelle !
Encourageons l’ambition des collectivités locales pour redynamiser leur territoire !
Faisons confiance aux entrepreneurs qui retrouveront des marges de manœuvre pour grandir, embaucher et associer leurs collaborateurs à la réussite de leur entreprise.

Téléchargez l’intégralité du communiqué de presse.

Découvrez Olivier Cornut, Président de Cubik Partners

Découvrez Olivier Cornut, Président de Cubik Partners

Chez CroissancePlus, ce sont 350 entrepreneurs français qui créent des emplois et se développent en France et à l’international. Focus sur ces entrepreneurs et leurs secrets pour continuer à croître.

 

 

Olivier Cornut est Président de Cubik Partners, un cabinet de conseil et de formation en Lean Management.

1. Quel est le service/produit innovant de votre entreprise ?

Nous accompagnons les entreprises pour qu’elles améliorent drastiquement et durablement leur performance opérationnelle sans utiliser des méthodes de voyou 😊

2. Votre fierté en tant qu’entrepreneur ?

D’avoir constitué une équipe de personnes plus brillantes que moi et qu’elles ne s’en soient pas encore rendu compte (pourvu que ça dure encore un petit peu !).

3. Une erreur qui vous a fait grandir ?

Avoir fait confiance à des personnes qui m’ont trahi. Et au lieu de me dire que je ne referais plus confiance à personne, d’accepter que cela arrive et de réaffirmer sa conviction, que la confiance nous fait plus gagner que la méfiance et la trahison.

4. Votre idée de réforme pour faciliter la croissance des entreprises françaises ?

Simplifier les exigences et demandes faites aux entreprises : moins tourné vers l’administration et plus vers ses collaborateurs !

5. Pourquoi avoir adhéré à CroissancePlus ?

Pour me secouer le bulbe auprès d’entrepreneurs ambitieux et successful !

Que pense CroissancePlus du PLF 2020 ?

Que pense CroissancePlus du PLF 2020 ?

Mesures sur les entreprises, taxes de production, dépense publique : retrouvez notre position et nos propositions pour la compétitivité de nos entreprises et l’attractivité de nos territoires !

 

1) Si le PLF2020 est essentiellement un budget qui acte les promesses du Président de la République et du Gouvernement en faveur du pouvoir d’achat des ménages, il contient des mesures qui vont impacter les entreprises :

➢ Poursuite de la baisse de l’IS avec un taux de 28% pour 2020 (25% prévus en 2022), quel que soit le montant des bénéfices. Cependant pour les entreprises de plus de 250 millions de chiffre d’affaires, le taux d’IS baissera moins vite : 28% en dessous de 500 000 € de bénéfices et 31% au-dessus.
➢ Rationalisation des dépenses du CIR en aménageant la déductibilité du « forfait de frais de fonctionnement » : CroissancePlus soutient cette mesure dès lors qu’elle mettra fin à certains abus et qu’elle entraînera une économie sur la dépense publique, sans remettre en cause le CIR qui est un outil indispensable pour les entreprises innovantes.
➢ CroissancePlus s’inquiète des conséquences de la réduction « Mécénat d’entreprise » : pour une petite économie de 100 millions d’euros, ce sont de nombreuses associations, fondations et PME, qui s’investissent au quotidien pour l’intérêt général, qui vont être les premières victimes de cette coupe budgétaire.
Sur l’ensemble de ces points, CroissancePlus alerte les pouvoirs publics sur les conséquences de l’instabilité fiscale. Modifier les règles du jeu déstabilise les perspectives des entreprises en matière d’investissement et altère la confiance des entrepreneurs.

2) Ce texte ne contient pas de véritables mesures pour renforcer la compétitivité des entreprises.

Et pourtant, ce sont les entreprises qui sont moteurs de la croissance et de la création d’emplois. Les entreprises constituent le premier levier du pouvoir d’achat sur l’ensemble des territoires ! Dès lors, pourquoi ce PLF ne réforme-t-il pas significativement les impôts de production pour améliorer la compétitivité des entreprises françaises et soutenir l’attractivité des territoires ?
En France, les impôts de production représentent 72 milliards d’euros par an, soit 3,2% du PIB français, contre 1,6% en moyenne en Europe et 0,5% en Allemagne. Ces taxes sont injustes car elles sont décorrélées des résultats de l’entreprise : ce différentiel joue directement sur la compétitivité des entreprises françaises. En cas de retournement de conjoncture, les entreprises continuent de les payer. Elles constituent ainsi un frein réel à l’investissement économique en orientant les choix des entrepreneurs et en freinant leurs investissements, leurs recrutements et donc leur croissance.
Retrouvez notre étude et nos propositions basées sur l’expérience des entrepreneurs.

Une première initiative qu’il faudrait élargir :
Les collectivités locales rurales pourront accorder des exonérations d’impôts locaux (CVAE, CFE ou taxe foncière) pour les petits commerces ; cette exonération sera compensée par l’Etat.
CroissancePlus a toujours soutenu qu’il était indispensable de lier impôts de production et dynamisme territorial. Cette mesure permet une expérimentation intéressant mais le
périmètre choisi est trop petit pour mesurer l’impact d’une réforme des impôts de production sur la croissance et l’emploi dans les territoires.

3) Le PLF2020 ne permet pas de baisser la dépense publique.
La dépense publique française représentera en 2020 53,4% du PIB, alors que pour les pays de la zone euro la moyenne est de 47,5%. Si, selon les prévisions du Gouvernement, la dépense publique devrait diminuer en 2020 de 0,4 points de PIB, on constate qu’elle augmentera de près de 25 Mds € (soit +0,7%) par rapport à 2019 !
Cette situation est d‘autant plus préoccupante que le déficit structurel prévu pour 2020 (2,2%PIB) est plus important que celui qui était envisagé dans la loi de programmation des finances publiques de janvier 2018 (1,6%) ou dans le programme de stabilité transmis en avril dernier à la Commission européenne (2%).

Un tel niveau de dépense publique et de déficit structurel a des conséquences budgétaires,économiques et sociales. C’est en baissant la dépense publique qu’il sera possible de baisser la fiscalité, de permettre aux entreprises d’investir, de vendre (et d’acheter) des biens et services compétitifs, et de créer des emplois.

Profitons d’une période de croissance et de conjoncture favorable pour baisser la dépense publique ! C’est le moment !

Téléchargez le position paper en cliquant ici.

Découvrez Leslie Garçon, Matthieu Bergerault et Aristide Varvounis, co-fondateurs de WEEM

Découvrez Leslie Garçon, Matthieu Bergerault et Aristide Varvounis, co-fondateurs de WEEM

Chez CroissancePlus, ce sont 350 entrepreneurs français qui créent des emplois et se développent en France et à l’international. Focus sur ces entrepreneurs et leurs secrets pour continuer à croître.

 

 

Leslie Garçon, Matthieu Bergerault et Aristide Varvounis ont fondé WEEM, une plateforme de connexion entre les dirigeants d’entreprises et une communauté fédérée de 600 talents indépendants de haut niveau.

1. Quel est le service/produit innovant de votre entreprise ?

WEEM propose un nouveau modèle d’accompagnement des dirigeants, reposant exclusivement sur une communauté fédérée d’indépendants, favorisant ainsi :

  • Une totale agilité et flexibilité permettant aux entreprises de toutes tailles d’avoir accès à la valeur ajoutée d’un conseil de haut niveau
  • Une approche du conseil plus humaine, tenant compte du « fit » entre soft skills des consultants et culture d’entreprise du client – ce que nous appelons le « matching affinitaire ».

2. Votre fierté en tant qu’entrepreneur ?

Nous aidons nos clients à être au rendez-vous de leurs ambitions tout en permettant aux talents de notre communauté d’être indépendants, c’est-à-dire entrepreneurs de leur vie. Au quotidien, notre plus grande joie est d’être remerciés par nos clients et nos consultants pour la qualité des rencontres que nous créons.

3. Une erreur qui vous a fait grandir ?

Nous avions surestimé l’importance des outils digitaux dans notre modèle et organisation. Nous nous sommes rendus compte que la dimension humaine de notre métier était la clé d’un rapport de confiance avec nos clients et nos talents indépendants. Aujourd’hui, nous misons avant tout sur le relationnel et utilisons la technologie comme levier d’excellence opérationnelle.

4. Votre idée de réforme pour faciliter la croissance des entreprises françaises ?

Nous pensons qu’il serait utile de clarifier les droits et devoirs des indépendants pour faciliter l’accès des entreprises à des talents externes dans un cadre à la fois flexible et protecteur pour chacun.

5. Pourquoi avoir adhéré à CroissancePlus ?

Nous recherchons dans CroissancePlus des moments d’échange et de prise de hauteur avec des adhérents confrontés aux mêmes enjeux opérationnels que les nôtres, dans une communauté de partage qui est au cœur de notre ADN et de celui de CroissancePlus.

Découvrez WEEM en vidéo.