CP #LeGrandDebat : la lutte contre le chômage survolée lors de l’élection présidentielle !

CP #LeGrandDebat : la lutte contre le chômage survolée lors de l’élection présidentielle !

#LeGrandDebat : la lutte contre le chômage survolée !

Alors que ce soir les 11 candidats à l’élection présidentielle étaient réunis pour débattre, les problématiques des entrepreneurs n’ont été évoquées qu’à la marge.

 

Pourtant, l’ensemble des enquêtes d’opinion nous rappellent que le chômage est la première préoccupation des français. Or, les plus gros créateurs d’emplois en France sont le PME et les ETI, qui restent assaillies par des contraintes réglementaires et législatives inadaptées aux nouvelles réalités économiques.

 

Les entrepreneurs de CroissancePlus déplorent ce manque d’intérêt, et rappellent à l’ensemble des prétendants à l’élection présidentielle que sans aborder les sujets de la fiscalité, de droit du travail, de financement de l’entreprise ou encore du numérique, notre pays ne retrouvera jamais le plein emploi

 

« Nous avons besoin que cette élection présidentielle permette de libérer le potentiel des entreprises. Les politiques et les lois de demain doivent favoriser leur développement, et un meilleur partage des fruits de la croissance. Sans cela, le dos-à-dos continuera à diviser notre société, et le chômage à assombrir les perspectives des jeunes français. Il y a urgence à réformer. Ce n’est pas une option ! » déclare Jean-Baptiste Danet, Président de CroissancePlus.

Contact presse : Isabelle d’Halluin communication 06 03 00 88 48 / idhalluinpresse@gmail.com

 

CP Débat présidentiel : CroissancePlus espère des réponses et attend des engagements fermes

CP Débat présidentiel : CroissancePlus espère des réponses et attend des engagements fermes

entrepreneur-croissance

Demain soir, les 11 prétendants à l’élection présidentielle débattront pour se départager. Les entrepreneurs de CroissancePlus appellent tous les candidats à échanger sur le fond des sujets, notamment économiques. Pour tenter de répondre aux défis de notre pays, les entrepreneurs de CroissancePlus proposent dans l’Urgence de La Réforme des mesures fortes dont peuvent s’inspirer les candidats, parmi lesquelles :

  • La possibilité de partager les fruits de la croissance et le capital au sein de l’entreprise
  • La possibilité d’insérer une clause d’agilité dans le CDI pour en finir avec le recours massif au CDD
  • L’amélioration du statut de l’autoentrepreneur
  • La revitalisation du dialogue social au sein de l’entreprise
  • La création d’un grand Plan d’Epargne en Actions, afin d’orienter l’épargne des français vers l’entreprise
  • Le remplacement progressif de toutes les taxes qui pèsent sur la production
  • La création d’un « temps calme » du numérique afin de préparer la concurrence en France

 

Pour Jean Baptiste Danet président de CroissancePlus  « il y urgence à agir pour la création d’ emplois. On est loin d’avoir tout essayé.  Il y a des solutions. Les entrepreneurs attendent de la part des candidats un discours courageux et réaliste, qui soit suivi vraiment d’actes »

 

Contact presse : Isabelle d’Halluin communication 06 03 00 88 48 / idhalluinpresse@gmail.com

 

70 mesures pour relancer la croissance, l’emploi et le pouvoir d’achat #UrgenceRéforme

70 mesures pour relancer la croissance, l’emploi et le pouvoir d’achat #UrgenceRéforme

2017 : l’urgence de la réforme

Les propositions des entrepreneurs de CroissancePlus

 

urgence-reforme-entrepreneur

 

Face à l’absence de dialogue entre les différents acteurs économiques – entreprises, collaborateurs, Etat, financeurs, et pour lutter contre les problèmes structurels qui minent notre économie, les entrepreneurs de CroissancePlus proposent aujourd’hui un ensemble de mesures urgentes et pragmatiques afin de libérer à nouveau les énergies, retrouver le chemin de la croissance et permettre la création d’emplois.

« Pour créer une nouvelle dynamique en France, il faut réformer d’urgence pour gagner en agilité, suivre le rythme des évolutions du monde, s’y inscrire et en bénéficier. Avec ces mesures nous voulons aussi contribuer à un changement de mentalité et sortir du dos-à-dos stérile dans lequel les postures et les positions de principe enferment le dialogue social à l’intérieur et à l’extérieur des entreprises » indique Jean-Baptiste Danet, Président de Croissance Plus 

Ces mesures, issues des réflexions d’entrepreneurs de terrain, se structurent en quatre grand volets. Le social et l’emploi, le financement, la fiscalité et le numérique.

 

Cliquez sur chaque icône pour découvrir les 4 grandes thématiques :

reforme-social-emploi          reforme-financement        reforme-fiscalite          reforme-numerique

 

Découvrez l’intégralité du Communiqué de Presse de CroissancePlus 

 

Réagissez en utilisant le #UrgenceRéforme sur le Twitter de CroissancePlus.

 

Retrouvez l’intégralité des propositions :

Urgence de la reforme

 

 

Présidentielles : ces réformes que réclame CroissancePlus – Les Echos

Présidentielles : ces réformes que réclame CroissancePlus – Les Echos

Les réformes défendues par l’association, qui regroupe des entreprises en fort développement, se retrouvent tant chez François Fillon que chez Emmanuel Macron.

« Nous n’avons qu’un seul candidat, c’est l’entreprise », clame le président de CroissancePlus, Jean-Baptiste Danet. L’association, qui regroupe des entreprises en fort développement, a présenté il y a quelques jours ses propositions en vue de l’élection présidentielle. Concrètement, les mesures qui ont été retenues recoupent très souvent les idées reprises soit par François Fillon, soit par Emmanuel Macron.

Social : plus de pouvoir d’achat et plus de souplesse

CroissancePlus propose de mettre fin au monopole syndical au premier tour des élections professionnelles et de limiter les représentants à deux mandats successifs. Sur le travail indépendant, l’association défend aussi la suppression de la requalification en CDI en introduisant dans la loi une présomption irréfragable de travail indépendant. Deux idées reprises par le candidat LR. Sur le plan juridique, elle défend la proposition qui figurait au départ dans la loi El Khomri, soutenue cette fois par Emmanuel Macron, de plafonnement des indemnités prud’homales. Enfin, pour redonner du pouvoir d’achat aux salariés, CroissancePlus milite pour une réduction des cotisations sociales salariales de 2,6 points pour tous les salaires, financés par une hausse de 1,2 point de la CSG. Avec, parallèlement, un barème unique de cotisations patronales qui serait progressif en fonction du niveau de salaire et intégrerait les allégements Fillon et ceux du pacte de responsabilité.

Fiscalité : baisse de l’IS et meilleur partage de la valeur

Pour se rapprocher de la moyenne européenne, CroissancePlus propose de baisser le taux d’imposition des sociétés à 20 % pour toutes les entreprises (le taux intermédiaire d’IS à 15 % disparaîtrait). Et de supprimer la contribution sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), ex-taxe professionnelle, remplacée par un IS local pour financer les collectivités locales … En savoir plus

Le journal Chef d’Entreprise présente les propositions de CroissancePlus

Le journal Chef d’Entreprise présente les propositions de CroissancePlus

#UrgenceReforme

A l’occasion de l’élection présidentielle, les entrepreneurs de CroissancePlus proposent une série de mesures urgentes. Il faut, selon le réseau, libérer les énergies, sortir du carcan administratif et fiscal. Parmi ses propositions fortes: la création du CDI agile et la baisse des charges sociales.

Les entrepreneurs de CroissancePlus entendent bien peser dans le débat politique. Ils ont adressé jeudi 02 février 2017 des propositions à l’attention des candidats à la présidentielle. Elles sont articulées autour de quatre axes: la création d’emplois, le financement des entreprises, la fiscalité et le numérique. Les voici dans le détail.

1. Favoriser la création d’emplois CroissancePlus propose notamment :

  • Un contrat de travail unique, le CDI agile, qui réduit fortement le recours au CDD et donne la possibilité de définir à l’avance dans le contrat de travail un motif de rupture « mesurable et atteignable ».
  • Un barème unique de cotisations patronales, progressif en fonction du niveau de salaire. Ce barème intègre à la fois les allègements généraux Fillon jusqu’à 1,6 SMIC, le CICE de 1,6 à 2,5 SMIC ainsi que des réductions de cotisations familiales du Pacte de responsabilité jusqu’ à 3,5 SMIC. Au-delà, le taux de cotisation reste proportionnel.
  • La réduction des cotisations salariales de 2,6 points sur l’ensemble de l’échelle des salaires. La mesure sera financée par une hausse d’1,2 point de CSG.
  • La réorientation de la formation professionnelle vers les métiers du futur pour réussir la transition numérique des entreprises.
  • L’amélioration du dialogue social, afin de permettre à tout salarié ou syndicat autonome de se présenter dès le premier tour lors d’une élection de délégués et en limitant à deux les mandats successifs.
  • Le plafonnement des indemnités prud’homales pour sécuriser les entreprises et donner de la lisibilité aux salariés.
  • Concernant le statut de l’autoentrepreneur : la suppression du risque de requalification en CDI par l’introduction d’une présomption irréfragable de travail indépendant, et la mise en place d’un socle de droits à la sécurité sociale et à la formation, afin d’éviter la précarité.

 

Retrouvez cet article sur : www.chefdentreprise.com – « Présidentielle 2017: les propositions choc de CroissancePlus pour libérer l’entreprise »

Jean-Baptiste Danet, invité économique de France24

Jean-Baptiste Danet, invité économique de France24

#UrgenceRéforme

 

« Présidentielle 2017 : l’appel des patrons français aux candidats »

Jean-Baptiste Danet, président de CroissancePlus, était l’invité économique d’Ali Laidi sur France24.

L’organisation patronale CroissancePlus veut peser dans la campagne présidentielle. Son président, Jean-Baptiste Danet, vient expliquer sur France 24 les 70 propositions des entrepreneurs pour permettre le retour de la croissance. Au programme, notamment, la baisse des charges, le CDI « agile » et la régulation des géants américains du numérique.

 

 

 

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Jean-Baptiste Danet sur le site de France24