Menu

1er réseau d'entrepreneurs de croissance

engagés pour libérer l'économie et favoriser la croissance des entreprises

Tribune : « Pour la croissance, les entrepreneurs attendent le top-départ du gouvernement »

Après avoir passé l’étape estivale des ordonnances relatives au travail et au dialogue social et de l’annonce du Plan entreprises à horizon 2018, le temps de l’audace est venu de redresser durablement l’économie tricolore par des mesures conquérantes. Le gouvernement a dévoilé le premier projet de loi de finance de l’ère Macron, une séquence fondamentale qui détermine le véritable cap du quinquennat. Et les attentes des entrepreneurs sont aussi nombreuses que variées sur le sujet.

Rappelons que l’impôt et plus généralement la fiscalité ne sont pas un fléau, mais une nécessité qui permet à la société tout entière d’investir dans des infrastructures, de se doter de services publics de qualité et de rémunérer des fonctionnaires utiles à la collectivité. Cependant, la France a pris la très mauvaise habitude de dépenser sans regarder, tout en alourdissant chaque année un peu plus la pression fiscale sur celles et ceux qui peuvent et veulent investir massivement et participer ainsi activement au redressement national.

Pour libérer les énergies et favoriser les conditions du retour à l’emploi et d’une croissance plus vigoureuse, il y a lieu de regagner à la fois en stabilité et en simplicité en matière de fiscalité. Sur ce terrain, force est de constater que des avancées majeures en faveur de l’économie productive ont été engagées.

La baisse progressive de l’impôt sur les sociétés est une bonne piste : ramener l’IS à un niveau comparable à nos voisins allemands, à savoir 25 % à horizon 2022, est déterminant tant pour la compétitivité, le développement de nos PME-ETI que pour l’attractivité vis-à-vis des investisseurs étrangers.

De même, assujettir les revenus du capital à une flat tax, autrement dit à un prélèvement forfaitaire unique de 30 % sur les revenus du capital permettant de gagner en lisibilité, comme le font déjà bon nombre de pays voisins européens, est essentiel …

 

>> Retrouvez l’intégralité de la Tribune sur le site de L’Opinion <<<