Loi travail : CroissancePlus et ses entrepreneurs sont convaincus que le débat sur la réforme du droit du travail doit se poursuivre, autour d’une idée forte : la France ne retrouvera le chemin de la compétitivité que si ses dirigeants pensent avant tout en termes d’efficacité économique.

loi travail

CroissancePlus et ses entrepreneurs ont donc décidé de présenter sa propre proposition de loi travail, avec des mesures qui peuvent avoir un réel impact sur la croissance et l’emploi (dont certaines étaient d’ailleurs prévues dès l’origine dans le projet de loi « El Khomri »).

Les 7 points-phares que les entrepreneurs défendent pour la loi travail :

  1. La priorité à la négociation collective : l’accord d’entreprise est mieux adapté aux réalités du terrain.
  2. La fixation du temps de travail par accord collectif, pour effacer l’erreur historique des 35 heures.
  3. De nouvelles bases pour le dialogue social, avec la possibilité d’instaurer une véritable démocratie dans l’entreprise, basée sur le vote des salariés.
  4. L’atténuation des effets de seuil qui, aujourd’hui, brident largement la croissance des TPE-PME.
  5. La création d’un CDI agile.
  6. L’intégration des autoentrepreneurs dans l’écosystème de l’entreprise.
  7. Le compte personnel d’activité, mais en supprimant le compte pénibilité.

 

L’objectif de la loi travail :

Parvenir enfin à aligner les intérêts de l’entreprise et ceux des salariés. Cette proposition de loi leur donne la possibilité de prendre ensemble un « pari sur le futur », en conditionnant la continuité de l’emploi à la réussite économique de l’embauche.

La croissance et la création d’emplois passent par les entreprises, mais elles ne pourront continuer à se développer et à embaucher que non contraintes par un code du travail devenu totalement obsolète.

1/Voir la proposition de la loi travail dans son intégralité

Capture

2/Pour soutenir notre loi travail, retweetez nous  !

Capturedd