L’esprit entrepreneur n’est pas inné : cela se gère, cela se cultive, cela s’entretient, cela se transmet comme un patrimoine immatériel tout aussi important que la fortune qui concrétise la réussite d’un parcours entrepreneurial.

Si entreprendre constitue une aventure humaine, construire, valoriser et transmettre un patrimoine n’en demande pas moins un esprit d’aventure. Les facteurs de réussite sont souvent similaires même si les moyens sont souvent différents.

Donner du sens, oser, diversifier, respecter les fondamentaux, définir les horizons temps, savoir prendre ses bénéfices, apprendre à arbitrer au bon moment, respecter les cycles, mettre l’humain au cours de l’action… on pourrait continuer à faire l’énumération des similitudes entre l’esprit entrepreneur et la gestion d’un patrimoine.

Celui-ci se construit avec le temps dès la création d’un projet entrepreneurial. Cela paraît évident, logique, cohérent, et pourtant plus de 50 % des entrepreneurs français ne préparent pas la transmission de leur société. Et cette statistique est à rapprocher du fait que la transmission est la deuxième cause de faillite d’entreprise après les raisons économiques.

En tant que conseil d’entrepreneurs depuis près de trente ans, nous insistons sur les points à surveiller tout au long du parcours :

À LA CRÉATION

  • le statut juridique de la société (rédaction des statut, pacte d’associé, statut du dirigeant) ;
  • le régime matrimonial (qui peut être évolutif) ;
  • la protection des proches (risques décès, invalidité, accidents).

DANS LA CROISSANCE

  • la prise de date avec des investissements à long terme (PEA, assurance vie, immobilier avec effet de levier du crédit) ;
  • le financement de la croissance et les pactes d’associés (modalités anti-dilutives, fluidité du capital);
  • la protection sociale pour l’entrepreneur et ses proches ;
  • les modalités de détention du capital (en direct, holding…) ;
  • les choix de vie et des investissements (à valider régulièrement pour adapter sa stratégie patrimoniale).

DANS LA TRANSMISSION

  • l’anticipation et l’optimisation fiscale (donations, démembrement, assurance vie …);
  • les modes de détention du patrimoine (direct, enveloppes juridiques et fiscales, localisation, structure sociétaire…) ;
  • le sens (philanthropie, projets communs, patrimoine intergénérationnel…) ;
  • la protection dans le temps (mandats de protection juridique, post mortem …) .

 

L’esprit patrimoine devrait accompagner l’esprit entrepreneur dès l’origine. Le chef d’entreprise consacre trop peu de temps à la gestion de son patrimoine et génère donc beaucoup de pertes d’actif dans son parcours, souvent compensés par le « grand soir de la transmission », et parfois anéanties par des accidents de parcours… Un entrepreneur n’est pas une tête brûlée tout comme un bon gestionnaire n’est pas un joueur de poker. La raison doit primer et permettre de mesurer les risques pris au regard d’objectifs de vie clairement définis : à cette condition, l’esprit entrepreneur peut se réaliser pleinement, donnant naturellement du sens à un patrimoine optimisé et durable. Se faire conseiller tout au long de son parcours, dès la création, est le gage d’un minimum d’erreurs grossières trop souvent découvertes trop tard et toujours coûteuses.

Cyrus Conseil

Contact : Stephan Chenderoff.

Retrouvez le 10ème magazines des Entrepreneurs