Menu

1er réseau d'entrepreneurs de croissance

engagés pour libérer l'économie et favoriser la croissance des entreprises

Matinale Politique avec Laurent Grandguillaume

Une quinzaine d’entrepreneurs se sont réunis autour de Laurent Grandguillaume, co-Président du Conseil de la simplification de la vie des entreprises et Député PS de la Côte-d’Or.

Laurent Grandguillaume

La simplification de la vie des entreprises et le partage des fruits de la croissance ont été au cœur des échanges. Le Député s’est montré très attentif aux préoccupations des entrepreneurs de CroissancePlus.

Parfaitement conscient que la création d’emplois ne se décrète pas, Laurent Grandguillaume plaide pour la création d’un écosystème favorable au développement et à la croissance des entreprises. Pour cela, il souligne l’importance de dépasser les postures idéologiques des uns et des autres et de parvenir à des compromis pour permettre une réelle simplification de la vie des entreprises.

La non-rétroactivité fiscale, la complexité de la mise en place du compte personnel de prévention de la pénibilité, ou encore les effets néfastes de la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires sur le pouvoir d’achat des salariés ont été au cœur des échanges.

Les entrepreneurs de CroissancePlus ont également pu faire part de leurs inquiétudes concernant la mise en œuvre du dispositif sur les cessions d’entreprises. Ils ont par ailleurs rappelé leur attachement au partage de la croissance avec leurs salariés, en insistant sur la nécessité de mettre en œuvre une fiscalité stable et favorable au développement d’outils d’actionnariat salarié performants.

Sensible à la cause entrepreneuriale, le Député a conscience de l’urgence des réformes à mettre en œuvre pour permettre aux entreprises de se développer dans un environnement favorable. Il a ainsi souligné l’importance de moderniser le dialogue social, et les entrepreneurs ont pu lui présenter leurs propositions à ce sujet : aller vers la création d’une instance unique de représentation, en fusionnant le CE et le CHSCT (avec une distinction selon les secteurs d’activité) ; proposer qu’à partir du moment où le représentant syndical titulaire assiste à une réunion, son suppléant ne bénéficie pas d’heures de présence ; et  supprimer le statut de salarié protégé.

Le Président de CroissancePlus, Stanislas de Bentzmann, ainsi que tous les participants à cette matinale politique, ravis ce rendez-vous, n’attendent désormais plus que des actes de la part des décideurs politiques, qui leur feront enfin reprendre confiance dans l’économie française et qui leur permettront de créer des emplois pérennes.