Menu

1er réseau d'entrepreneurs de croissance

engagés pour libérer l'économie et favoriser la croissance des entreprises

Le journal Chef d’Entreprise présente les propositions de CroissancePlus

#UrgenceReforme

A l’occasion de l’élection présidentielle, les entrepreneurs de CroissancePlus proposent une série de mesures urgentes. Il faut, selon le réseau, libérer les énergies, sortir du carcan administratif et fiscal. Parmi ses propositions fortes: la création du CDI agile et la baisse des charges sociales.

Les entrepreneurs de CroissancePlus entendent bien peser dans le débat politique. Ils ont adressé jeudi 02 février 2017 des propositions à l’attention des candidats à la présidentielle. Elles sont articulées autour de quatre axes: la création d’emplois, le financement des entreprises, la fiscalité et le numérique. Les voici dans le détail.

1. Favoriser la création d’emplois CroissancePlus propose notamment :

  • Un contrat de travail unique, le CDI agile, qui réduit fortement le recours au CDD et donne la possibilité de définir à l’avance dans le contrat de travail un motif de rupture « mesurable et atteignable ».
  • Un barème unique de cotisations patronales, progressif en fonction du niveau de salaire. Ce barème intègre à la fois les allègements généraux Fillon jusqu’à 1,6 SMIC, le CICE de 1,6 à 2,5 SMIC ainsi que des réductions de cotisations familiales du Pacte de responsabilité jusqu’ à 3,5 SMIC. Au-delà, le taux de cotisation reste proportionnel.
  • La réduction des cotisations salariales de 2,6 points sur l’ensemble de l’échelle des salaires. La mesure sera financée par une hausse d’1,2 point de CSG.
  • La réorientation de la formation professionnelle vers les métiers du futur pour réussir la transition numérique des entreprises.
  • L’amélioration du dialogue social, afin de permettre à tout salarié ou syndicat autonome de se présenter dès le premier tour lors d’une élection de délégués et en limitant à deux les mandats successifs.
  • Le plafonnement des indemnités prud’homales pour sécuriser les entreprises et donner de la lisibilité aux salariés.
  • Concernant le statut de l’autoentrepreneur : la suppression du risque de requalification en CDI par l’introduction d’une présomption irréfragable de travail indépendant, et la mise en place d’un socle de droits à la sécurité sociale et à la formation, afin d’éviter la précarité.

 

Retrouvez cet article sur : www.chefdentreprise.com – « Présidentielle 2017: les propositions choc de CroissancePlus pour libérer l’entreprise »