Président de l’association d’entrepreneurs CroissancePlus, Jean-Baptiste Danet livre, sans langue de bois, ses propositions contre le chômage.

Le projet de loi réformant la formation professionnelle, l’apprentissage et l’assurance-chômage est débattu à partir du 29 mai en commission à l’Assemblée nationale. À cette occasion, le président de l’association d’entrepreneurs CroissancePlus, qui regroupe 350 chefs d’entreprise de toutes tailles et de tous secteurs employant au total 130 000 emplois, nous présente ses idées pour faire baisser le chômage de masse.

Malgré le retour de la croissance, le chômage ne baisse pas. Pourquoi ?

JEAN-BAPTISTE DANET. Depuis un an, l’économie française a bénéficié du rebond mondial, de coûts des matières premières et des taux d’intérêt assez bas. La baisse des charges sur le coût du travail a aussi permis de restaurer les marges des entreprises. Enfin, l’exécutif a pris des mesures courageuses comme les ordonnances Travail, la suppression de l’ISF, la flat tax et lancé la réforme, essentielle à nos yeux, de la formation professionnelle. Mais le chômage structurel qui frappe les jeunes, les seniors et des régions entières ne baisse pas. C’est très préoccupant. Il faut donc aller plus loin.

>>> Retrouvez l’article dans son intégralité sur le site du Parisien <<<