(….) Si la majorité des entrepreneurs présents à LaREF juge plutôt positivement le début du quinquennat Macron, tous en attendent les retombées – notamment pour embaucher la main-d’œuvre qui leur fait cruellement défaut – mais aussi qu’il tienne le cap voire accélère les réformes….

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site du Figaro