Matinale politique avec Didier Migaud

Matinale politique avec Didier Migaud

Didier MigaudUne douzaine d’entrepreneurs se sont réunis ce vendredi 19 juillet 2013 autour de Didier Migaud, Premier président de la Cour des comptes.

Qu’il s’agisse de la dépense publique, des prélèvements obligatoires, du « millefeuille » administratif ou encore de la compétitivité des entreprises, les échanges se sont avérés constructifs.

Didier Migaud a largement expliqué le rôle de la Cour des comptes. Le Premier président de la Cour des comptes a profité de l’occasion pour rappeler que ladite Cour ne dispose pas de pouvoir décisionnel. Elle élabore des constats et formule des recommandations, qu’elle diffuse auprès des décideurs politiques, des médias et de l’opinion publique. Sur les trois dernières années, plus de 70% des recommandations de la Cour ont été suivies par les décideurs publics.

Didier Migaud a exposé les diagnostics et recommandations de la Cour issus de ses derniers rapports.

Les chefs d’entreprise ont à leur tour partagé leur point de vue. La complexité du code du travail, l’instabilité fiscale, le problème du coût du travail et du nombre d’heures travaillées, des investissements de moins en moins conséquents : autant de facteurs qui nuisent selon eux tant à la compétitivité des entreprises qu’à la création de nouveaux emplois.

Les entrepreneurs de CroissancePlus ont estimé qu’ils partageaient beaucoup des constats et diagnostics formulés par la Cour. C’est pourquoi Stanislas de Bentzmann, Président de CroissancePlus, s’est dit prêt à être auditionné par la Cour pour d’éventuels échanges, si ses travaux le nécessitent.