Après des semaines de protestations, il est temps de canaliser les choses et de donner une issue possible au mouvement des Gilets jaunes. A ce stade, alors que les principales revendications initiales ont trouvé des réponses de la part du gouvernement, les réclamations portent davantage sur ce que l’on pourrait enlever aux uns que sur ce qu’on pourrait apporter aux autres…

Le débat est donc une réponse nécessaire à cette vieille et détestable manie française de jalousie et de dénigrement. Il oblige à poser les arguments, à respecter les points de vue différents ; il donne espoir d’un dénouement démocratique, voire d’un progrès, à ce qui n’est pour l’instant qu’une éruption désordonnée qui ne profite qu’aux extrêmes…..

Retrouvez l’intégralité de la Tribune sur le site de L’Opinion