Menu

1er réseau d'entrepreneurs de croissance

engagés pour libérer l'économie et favoriser la croissance des entreprises

Tribune : « L’Europe peut encore éviter un péril Numérique »

La révolution numérique a d’ores et déjà totalement transformé notre société. Source de génie et d’opportunités inépuisables, elle nourrit tout autant un réel changement civilisationnel. La génération digitale crée des modèles disruptifs qui améliorent progressivement les expériences de consommation, de relations sociales et même de mode de production !

Cependant ce formidable tremplin pourrait rapidement et surtout brutalement se transformer en « péril numérique », si nous ne portons pas un regard attentif quant à l’évolution tant d’un certain équilibre nécessaire, que de son environnement concurrentiel et largement globalisé.

Ce monde nouveau dans lequel chacune et chacun peut se rêver pionnier du quotidien, une règle structurante semble s’imposer comme un théorème désormais inéluctable : le gagnant prend tout, « the winner takes all ». Ainsi, il n’y a pas de partage avec les petits, aucune demi-mesure. C’est un système totalement manichéen et gargantuesque. Les marchés du moteur de recherche, des systèmes d’exploitation, du e-commerce, des réseaux sociaux sont copieusement dominés par les GAFA ou autres NATU, ce qui illustre parfaitement la capacité de ces acteurs à s’accaparer jusqu’à 99% de parts de marché et de construire une véritable situation monopolistique. L’ère des start-ups est évidemment réjouissante, cependant il faut bien avoir en tête que les GAFA pèsent à eux seuls désormais 1,5 fois le CAC40. L’époque des « garages » est révolue.

L’innovation et l’avance technologiques ont donc permis au « gagnant » de prendre l’ascendant sur l’ensemble des autres acteurs existants. Ces derniers agissent vertueusement, en apparence tout du moins. La position de leader permet en effet d’améliorer de manière progressive l’offre tout en accroissant son avance, sans pour autant laisser la moindre chance à ses concurrents de combler un quelconque écart.

Cette position dominante, centrale et incontournable permet, à travers des choix de fonctionnalités essentielles ou diverses technologies, de changer les règles du jeu. Et cela a pour conséquence majeure la fragilisation d’un éventuel challenger, tout en optimisant ses propres marges.

>> Retrouvez l’intégralité de la Tribune sur le site Economie Matin <<