Menu

1er réseau d'entrepreneurs de croissance

engagés pour libérer l'économie et favoriser la croissance des entreprises

L’Usine Nouvelle relaie l’Urgence de la Réforme

#UrgenceRéforme

 

urgence-de-la-reforme-usine-nouvelle

 

Le 02/02/2017

L’association des entrepreneurs en croissance a finalisé ses propositions aux candidats à l’élection présidentielle. L’ urgence de la réforme se rapproche beaucoup de celles de François Fillon et d’Emmanuel Macron, notamment sur la fiscalité des entreprises et sur l’emploi.

Les entrepreneurs de CroissancePlus veulent peser dans l’élection présidentielle avec l’ urgence de la réforme. L’association vient de présenter ses propositions aux candidats à l’élection présidentielle. Elles sont axées autour de quatre thèmes, l’emploi, la fiscalité, le financement des entreprises et le numérique. Au programme des entrepreneurs de croissance, libéralisation du contrat de travail, simplification de la fiscalité du capital, ou encore réduction des cotisations patronales et salariales.

« Notre grande idée, c’est de réconcilier les acteurs économiques du pays, explique Jean-Baptiste Danet, le président de Croissance Plus. Pour chaque proposition, nous explorons en quoi elle permet un bénéfice pour l’entrepreneur, pour le pays et pour le salarié. »

Deux candidats ont la faveur des entrepreneurs

Des propositions qui risquent de ne pas avoir le même écho auprès de tous les candidats. L’association d’entrepreneurs déclare ne rouler pour aucun en particulier mais, sans surprise, l’association d’entrepreneur confirme qu’elle a eu un retour négatif de la part de Jean-Luc Mélenchon, et un désintérêt poli de Benoît Hamon. Les représentants de Croissance Plus n’ont pas contacté Marine Le Pen, qui n’a pas encore formalisé son programme.

« Ce que nous voulons, c’est un débat économique et il nous faut deux candidats sérieux pour cela, affirme Jean-Baptiste Danet. Avec François Fillon et Emmanuel Macron, on peut avoir un tel débat. »

Et pour cause. Plusieurs propositions se rapprochent des idées de ces deux candidats. Comme sur la réduction des cotisations salariales. CroissancePlus et ses entrepreneurs proposent de réduire les cotisations sociales salariales de 2,6 points, en les remplaçant par une augmentation de la CSG de 1,2 point. Une mesure assez similaire à la suppression totale des cotisations chômage proposées par le candidat d’En Marche !

Découvrez l’article d’Arnaud Dumas dans l’Usine Nouvelle en cliquant ici