Lechypre Emmanuel : « La librairie de l’éco »

Lechypre Emmanuel : « La librairie de l’éco »

Lechypre Emmanuel : « La librairie de l’éco »

Emmanuel Lechypre est journaliste économique.

Titulaire d’une licence de Sciences Economiques et d’une maîtrise d’Econométrie à l’Université de la Sorbonne, il rejoint le journal L’Expansion en 1990 et occupe plusieurs responsabilités, notamment chef du service Economie et rédacteur en chef. Il dirige également le Centre de prévision du magazine.

En 2012, il devient éditorialiste à BFM Business et BFMTV et directeur de l’Observatoire BFM. Il présente « La librairie de l’éco » sur BFM Business et intervient également dans l’émission « On n’arrête pas l’éco » sur France Inter.

Il est co-auteur de « 150 idées reçues sur l’économie » (2008) et « La présidentielle en 25 débats » (2012).

 

 

 

Maffesoli Michel : « Quand la démocratie se délite, le théâtrocratie règne »

Maffesoli Michel : « Quand la démocratie se délite, le théâtrocratie règne »

Maffesoli Michel : « Quand la démocratie se délite, le théâtrocratie règne »

Michel Maffesoli est sociologue.

Docteur ès lettres et sciences humaines et en sociologie, ancien élève de Gilbert Durand et de Julien Freund, il enseigne à l’Université Paris-Descartes de 1981 à 2012.

En 1992, il reçoit le Grand Prix des sciences humaines de l’Académie française pour son livre « La transfiguration du politique ».

Fondateur de la revue « Sociétés » et des « Cahiers européens de l’imaginaire », il est également directeur du Centre de recherche sur l’imaginaire (MSH) et vice-Président de l’Institut international de Sociologie. Il est membre de l’Institut universitaire de France depuis septembre 2008.

Ses travaux portent sur la question du lien social communautaire, de la prévalence de l’imaginaire et de la vie quotidienne dans les sociétés contemporaines. Il a analysé les changements qui conduisent une société moderne, structurée par la domination, la violence d’Etat, l’asservissement et le primat de la représentation, à devenir une société post-moderne. Sa sociologie descriptive nous donne les clefs pour comprendre le présent.

 

 

Bellamy François-Xavier : « De la crise du dialogue à la fécondité de la culture : enjeux philosophiques »

Bellamy François-Xavier : « De la crise du dialogue à la fécondité de la culture : enjeux philosophiques »

Bellamy François-Xavier : « De la crise du dialogue à la fécondité de la culture : enjeux philosophiques »

Né en 1985, François-Xavier BELLAMY est professeur agrégé de philosophie.

Après avoir obtenu l’agrégation à l’ENS Paris, en 2008, il choisit d’enseigner dans différents établissements publics et privés de la région parisienne.

Il est élu, en 2008, adjoint au Maire de Versailles, délégué à la jeunesse et à l’enseignement supérieur, puis réélu en 2014, prenant alors en charge l’emploi. Il préside la mission locale intercommunale qui accompagne chaque année plus de 2000 jeunes en difficulté pour les aider à retrouver une formation ou un emploi.

Depuis 2013, il anime « Les Soirées de la Philo » (dont il est le fondateur), un cycle de conférences bimensuelles qui se déroulent au Théâtre Saint-Georges, à Paris.

Il a écrit « Les Déshérités, ou l’urgence de transmettre » (Plon, 2014, Prix d’Aumale de l’Académie française) et « A la jeunesse » (J’ai lu, 2016).

 

Boissière Yann : « L’inter-convictionnalité dans l’entreprise »

Boissière Yann : « L’inter-convictionnalité dans l’entreprise »

Boissière Yann : « L’inter-convictionnalité dans l’entreprise »

Né en 1962, Yann BOISSIERE est rabbin du Mouvement Juif Libéral de France (MJLF).

Il poursuit des études de civilisation anglo-américaine et de linguistique à l’Université de Paris III et de Dijon, puis une école de cinéma au Conservatoire du Cinéma français à Paris. Après avoir dirigé le Talmud Torah du MJLF de 1999 à 2007, il entreprend des études rabbiniques entre Berlin (Abraham Geiger Kolleg), Paris (Université de Paris IV-Sorbonne, EHESS) et Jérusalem (Conservative Yeshivah, Institut Steinsaltz).

En 2011, il est ordonné Rabbin à Bamberg en Allemagne. Il rejoint le Mouvement Juif Libéral de France (MJLF). Il enseigne au Centre Communautaire de Paris et intervient régulièrement dans de nombreuses institutions ou dans les médias.

Après avoir organisé « Les Voix de la Paix », journée inter-convictionnelle qui a réuni, le 22 mars 2016, toutes les religions et des voix non-religieuses à la Mairie de Paris, il préside aujourd’hui l’association du même nom qui décline ses valeurs sur le terrain. Prochain événement : « Diversités d’été », le 02 juillet à Paris

Il est l’auteur de « L’Eloge de la loi » (Editions du Cerf, mai 2017)

 

Cadain Alexandre : « La Renaissance de l’Intelligence »

Cadain Alexandre : « La Renaissance de l’Intelligence »

Cadain Alexandre : « La Renaissance de l’Intelligence »

Né en 1990, Alexandre CADAIN est co-fondateur d’Anima, un moonshot studio qui relève des grands défis de société à l’aide de technologie de rupture.

Il est diplômé d’HEC Paris, de l’ENS Ulm et de l’Université Paris IV..

Depuis 2015, il co-organise le séminaire « Postdigital » de l’ENS Ulm, qui réunit scientifiques et artistes pour questionner les conséquences du numérique sur la société. Le programme est actuellement consacré à « l’imagination artificielle ».

 Depuis 2016, il est ambassadeur du IBM Watson AI XPRIZE où il accompagne les équipes européennes sélectionnées pour impacter positivement 1 milliard de personnes d’ici 2020 par l’intelligence artificielle.

Entre 2016 et 2017, au sein d’Hyperloop Transportation Technologies, il dirige les opérations en France et le programme Academy pour connecter à l’international les initiatives capables d’accélérer le développement du projet industriel.

Il est également rapporteur à la commission AI FOR GOOD de l’ONU pour le groupe de travail « Future of Work ».

 Il est également membre du collectif J.E.D.I

En. 2017, Vanity Fair classe Alexandre dans les 30 Français de moins de 30 ans les plus influents.