« Victoires de la Croissance durable » 2021 : les candidatures sont ouvertes !

« Victoires de la Croissance durable » 2021 : les candidatures sont ouvertes !

Après avoir récompensé l’entreprise 2CRSI comme la Scale-Up 2019, CroissancePlus, KPMG France, BNP Paribas et Le Figaro, lancent la 5e édition du prix les « Victoires de la Croissance durable » – Scale-Up Awards. Les Victoires de la Croissance durable s’adressent à des entreprises de tous secteurs qui ont confirmé leur business model, en intégrant des enjeux environnementaux et sociétaux et qui ont connu, sur les dernières années, une forte accélération de leur activité (passage en mode « scale-up »), des entreprises qui allient performance économique et impact.

 

 

Plusieurs critères seront retenus pour désigner les lauréats :

  • Être une société française indépendante (pas de filiale de groupe, avoir son siège en France)
  • Avoir un chiffre d’affaires supérieur à 10 M€ sur le dernier exercice clos
  • Avoir une croissance annuelle moyenne de +10% du CA sur les trois derniers exercices clos
  • Avoir une croissance continue des effectifs sur les trois derniers exercices clos
  • Avoir des capitaux propres positifs sur les quatre derniers exercices clos
  • Avoir intégré les enjeux environnementaux / sociétaux dans le projet d’entreprise

Un jury d’experts sélectionnera cinq finalistes qui seront invités à venir pitcher lors de la cérémonie de remise du prix le 29 juin prochain !

Les membres du jury sont :

  • Thibaut Bechetoille, Président de CroissancePlus
  • François Bloch, Directeur général de KPMG France
  • Clotilde Quilichini, Directrice de la clientèle Entreprises Ile-de-France BNP Paribas
  • Coline Debayle, Relations publiques et investisseurs de Time for the Planet
  • Anne-Charlotte Fredenucci, Présidente du Groupe Ametra
  • Bruno Jacquot, Rédacteur en chef au Figaro Economie
  • Alain Wilmouth, Co-fondateur de 2CRSI et lauréat des Victoires de la Croissance 2019

Le dépôt des candidatures est ouvert jusqu’au 30 avril.

Pour Le Figaro, cet engagement dans le cadre des « Victoires de la Croissance durable » s’inscrit dans le suivi de l’actualité entrepreneuriale à la fois dans Le Figaro économie et ses suppléments tels que Le Figaro Entrepreneurs. Il s’agit à la fois de témoigner du dynamisme et des bonnes pratiques des PME et des ETI.

 « Depuis 20 ans les entrepreneurs de CroissancePlus se mobilisent pour favoriser un écosystème propice à l’audace et à la croissance des entreprises qui allient performance économique et impact. Avec les Victoires de la Croissance Durable en partenariat avec KPMG, BNP Paribas et le Figaro, nous souhaitons valoriser la croissance de nos pépites entrepreneuriales ambitieuses et responsables, et accompagner leur changement d’échelle pour faire de la France un pays de scale-up ». Thibaut Bechetoille, Président de CroissancePlus.

« BNP Paribas se réjouit de s’associer pour la deuxième fois aux Victoires de la Croissance durable. Quel que soit leur statut (start-up, PME, ETI), ces entreprises méritent d’être honorées comme des modèles par leur contribution à la croissance du PIB et à la création d’emplois dans notre pays. La mise en lumière, dans cette édition, des entreprises ayant intégré les enjeux environnementaux/sociétaux dans leur projet d’entreprise nous conforte dans notre partenariat et rejoint notre démarche d’accompagnement des entreprises dans tous leurs projets de transformation et de développement ». Clotilde Quilichini, Directrice de la clientèle Entreprises Ile-de-France chez BNP Paribas. 

 « Nos entreprises ont besoin de modèles d’hypercroissance inspirants pour grandir. Nous devons absolument encourager ces profils, les valoriser auprès de l’écosystème entrepreneurial français et international et montrer que la croissance et l’impact peuvent aller de pair. Les Victoires de la Croissance durable valorisent les dirigeants ayant une vraie vision à long terme de leur croissance, et les facteurs clefs de succès nécessaires au développement de l’entreprise ». François Bloch, Directeur général de KPMG France.

Téléchargez le communiqué de presse.

Retrouvez toutes les informations sur KPMG.fr 

« Participez aux Victoires de la Croissance durable 2021 » – Le Figaro 

L’entrepreneur, bâtisseur d’un nouveau capitalisme

L’entrepreneur, bâtisseur d’un nouveau capitalisme

La période que nous traversons représente un accélérateur brutal de transformation mais aussi un révélateur de la formidable énergie et solidarité de l’ensemble de nos forces économiques pour construire demain. 

 

 

Entrepreneurs de terrain, les adhérents de CroissancePlus ont la conviction que leur audace et leur capacité d’innovation sont moteurs pour répondre aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux.

Ce document, « L’entrepreneur, bâtisseur d’un nouveau capitalisme », a pour ambition de montrer qu’il est possible d’allier performance économique et intérêt général pour un capitalisme plus responsable et plus redistributif.

Le premier défi auquel nous sommes confrontés est social. Depuis la création de CroissancePlus, nous avons été pionniers en faisant du partage de la valeur créée avec nos collaborateurs une valeur fondatrice de nos entreprises. Aujourd’hui, il est temps d’aller plus loin et de refonder notre capitalisme en le rendant beaucoup plus redistributif. l’actionnariat salarié doit être libéré et encouragé pour bénéficier au plus grand nombre.

Le second défi est né du constat que l’Etat seul ne peut pas tout. Les pouvoirs publics ne sont plus seuls garants de l’intérêt général. Il est temps d’ouvrir une réflexion pour redéfinir les rôles et responsabilités de chacun. Seule la mise en place de synergies vertueuses entre collectivités territoriales, associations, citoyens et entreprises donnera les moyens à l’entreprise de jouer son rôle d’acteur central dans l’attractivité et la dynamisation de son territoire.

Le troisième défi est notre capacité à transformer notre pays et organiser notre autonomie. La réussite et la croissance des entreprises dans nos territoires permettront de construire une France et une Europe de croissance, avec une souveraineté technologique, industrielle et numérique pour peser davantage dans la compétition mondiale.

Pour Thibaut Bechetoille, Président de CroissancePlus : « La période actuelle nous donne l’occasion de redéfinir un nouveau système beaucoup plus horizontal et plus vertueux. Nous avons à cœur de construire un modèle de capitalisme plus redistributif, où l’entreprise peut apporter ses solutions créatives à la société. Les problématiques de la souveraineté, de la préservation de l’environnement ou de la répartition des richesses seront résolues par l’engagement résolu des entrepreneurs, avec le soutien d’un Etat plus souple et plus proche des réalités. »

Téléchargez le communiqué de presse en cliquant ici.

CroissancePlus veut se poser comme un acteur central de l’économie à impact

CroissancePlus veut se poser comme un acteur central de l’économie à impact

L’association publie ce jour le guide « Evaluer, développer, valoriser votre impact », première étape d’une démarche stratégique centrée sur l’économie au service du bien commun.

 

 

Les entrepreneurs de CroissancePlus ont la conviction que les entrepreneurs peuvent construire un capitalisme plus responsable, qui réconcilie sens et croissance.

Une nouvelle conception de l’entreprise émerge, centrée sur les impacts de son activité ; la préservation de l’environnement, le rôle social et sociétal deviennent désormais des critères de la performance, au même titre que le développement économique.

Bien plus qu’un effet de mode, cette révolution de l’impact est un tournant radical, une transformation profonde et irréversible du modèle économique actuel. Toutes les entreprises sont concernées : de celles qui sont « impact native » et qui font bouger les lignes à celles qui doivent se transformer pour intégrer ces nouvelles aspirations dans leur développement.

Pour valoriser les actions et les engagements déjà pris par les entreprises, les labels et certifications constituent un premier niveau de réponse. Ils offrent d’une part, l’opportunité d’une reconnaissance de leurs initiatives et d’autre part, les clés pour structurer et optimiser les actions déjà mises en place.

B Corp, Esus, Entreprise à mission, Ecovadis, Lucie, Great Place to Work….Quels outils choisir ? Quels sont leurs avantages et leurs limites ? C’est tout l’objectif de ce guide qui ne se veut pas exhaustif mais évolutif. Grâce à l’expérience de nos adhérents, entrepreneurs engagés qui ont accepté de témoigner, ce guide est un outil à disposition de toutes les entreprises qui souhaitent évaluer, développer et valoriser leur IMPACT !

Pour Hélène Saint-Loubert, Directrice associée chez Netco Group, Vice-Présidente de CroissancePlus en charge de l’impact : « L’entrepreneur d’avenir est celui qui réussira à allier sens et croissance au service d’un capitalisme plus responsable. Les entrepreneurs de CroissancePlus sont tous mobilisés, certains très engagés. Sous l’impulsion du groupe Impact de CroissancePlus, nous avons élaboré ce guide pour accompagner nos adhérents et tous les entrepreneurs qui défendent une nouvelle vision de l’entreprise de croissance qui tient compte de nouveaux critères de performance sociaux, sociétaux ou environnementaux. Pourquoi, comment, quels outils sont à votre disposition pour évaluer, développer votre impact ! Suivez le guide ! »

Thibaut Bechetoille, Dirigeant d’Ozon.io, Président de CroissancePlus, déclare : « Les entrepreneurs de CroissancePlus partagent la conviction que les entreprises représentent un moteur et un levier d’innovation pour changer les modèles et répondre aux défis du partage des richesses, des nouvelles technologies et du changement climatique. Les entrepreneurs sont les premiers acteurs du changement pour rendre nos activités soutenables sur le plan social, sociétal et environnemental. Dès la création de CroissancePlus, nous avons été pionniers en faisant du partage de la croissance avec nos collaborateurs, une valeur fondatrice de nos entreprises. Aujourd’hui, nous voulons aller plus loin ! Notre ambition est de montrer qu’il est possible d’allier performance économique et intérêt général pour un capitalisme plus responsable et plus inclusif. Nous voulons jouer un rôle d’éclaireur pour créer les entreprises du futur ! »

Téléchargez le communiqué de presse en cliquant ici.

Evaluer, développer, valoriser votre impact !

Le partage des fruits de la croissance est une urgence

Le partage des fruits de la croissance est une urgence

Les entrepreneurs de CroissancePlus saluent les déclarations de Gérald Darmanin, publiées dimanche 24 mai dans le Journal du Dimanche, concernant la nécessité de généraliser l’actionnariat salarié. Créée en 1997 pour proposer la création de nouveaux outils d’actionnariat salarié, l’association CroissancePlus porte dans son ADN le partage de la valeur qui est depuis sa création une condition d’adhésion au réseau.

 

Ses adhérents estiment qu’aujourd’hui, la résurgence d’un contexte social menaçant doit encourager les créateurs et dirigeants d’entreprises à prendre de nouvelles initiatives fortes en ce sens. De nouveaux modèles doivent être mis en place pour associer très largement les collaborateurs au capital de leur entreprise, afin de garantir davantage de justice dans le partage des risques et des opportunités. L’actionnariat des salariés est également la clé de la concorde économique entre les détenteurs de capital et ceux qui chaque jour œuvrent à le faire fructifier par leur travail. Il permet à tous de se réunir autour d’un objectif commun et bénéfique pour tous : le succès de l’entreprise.

Les entrepreneurs de CroissancePlus souhaitent aussi que ce type de mécanisme soit ouvert aux  travailleurs indépendants prestataires de plateformes. Par leur travail, ces personnes donnent toute leur valeur à de nouvelles entreprises en forte croissance. Il serait juste que leur implication soit davantage reconnue.

Les entrepreneurs et les partenaires de CroissancePlus travaillent activement pour imaginer et élaborer ces nouveaux modèles de partage. Ils auront l’occasion de les présenter dans les prochaines semaines, et se tiennent d’ores et déjà à la disposition des pouvoirs publics pour travailler sur ce sujet crucial.

« Nous aspirons tous à la création de modèles plus vertueux et plus justes, où le partage de la valeur et du capital reflète davantage l’implication de chaque personne dans l’entreprise. Nous espérons que cette réflexion amorcée par le Gouvernement permettra de proposer de nouveaux outils simples et efficaces. La construction d’un capitalisme plus redistributif est un enjeu économique, mais également social et démocratique » déclare Thibaut Bechetoille, Président de CroissancePlus.

Téléchargez l’intégralité du communiqué de presse en cliquant ici.

Le partage des fruits de la croissance est une urgence

Responsabilité pénale : les chefs d’entreprise seront-ils les boucs émissaires de la crise sanitaire ?

Depuis le début de la crise sanitaire, les chefs d’entreprise vivent dans une crainte permanente, celle de voir leurs employés contaminés par le coronavirus sur leur lieu de travail, et celle de faire faillite, faute d’activité. A cette préoccupation quotidienne s’ajoute une menace judiciaire, celle de voir leur responsabilité pénale engagée malgré toutes les précautions mises en œuvre.

 

Pour répondre à ces menaces judiciaires qui semblent illimitées et incontrôlables au regard du risque épidémique, le rapporteur sénatorial Philippe Bas a proposé d’adapter la législation au contexte inédit que nous traversons. Selon l’amendement adopté, nul ne peut voir sa responsabilité pénale engagée pendant l’état d’urgence sanitaire pour des contaminations par le coronavirus, sauf en cas d’intention délibérée, imprudence ou négligence.

CroissancePlus salue cette disposition, qui n’exonère pas les chefs d’entreprise de leur responsabilité pénale en cas de faute intentionnelle ou de négligence mais offre une solution d’équilibre, en protégeant tous ceux qui se plieront aux mesures de prudence et de sécurité qui s’imposent.

Cependant, le Gouvernement a décidé d’aller à l’encontre de cette mesure de bon sens, en proposant la suppression de cette disposition. Son amendement a heureusement été rejeté à l’unanimité par le Sénat (327 voix contre et 0 pour).

Alors que cette mesure doit encore faire l’objet d’un compromis avec l’Assemblée nationale, les entrepreneurs de CroissancePlus appellent à une clarification du cadre législatif. Les fiches et guides pratiques ne suffiront pas : le risque de condamnation pénale ne doit pas peser sur les chefs d’entreprise qui auront mis en œuvre toutes les mesures de prudence et de sécurité pour éviter la propagation du Covid-19 au sein de leur entreprise.

Le Covid-19 est une maladie virale, qui peut se transmettre au cours de chaque activité sociale : en entreprise, mais également demain à l’école, dans les magasins et dans tous les lieux où plusieurs personnes se retrouveront. Se protéger collectivement en respectant des règles sanitaires strictes sous le regard vigilant de la puissance publique est une nécessité. Imputer la responsabilité de la diffusion de la maladie aux structures sociales et économiques qui font de leur mieux pour continuer à vivre sous la contrainte est à l’inverse une injustice.

Association d’entrepreneurs engagés, CroissancePlus souhaite contribuer à une reprise de l’activité économique raisonnée et responsable qui garantisse la sécurité sanitaire et économique de tous.

Téléchargez le communiqué de presse.

Le partage des fruits de la croissance est une urgence

CroissancePlus : la force d’un réseau d’entrepreneurs pour traverser la crise !

Dans le contexte de la crise actuelle, la force d’un réseau d’entrepreneurs prend plus que jamais toute sa dimension. CroissancePlus a ainsi déployé une plateforme d’accompagnement des entrepreneurs (1), un podcast de partage de bonnes pratiques (2) et la multiplicité des profils du réseau a permis l’émergence de synergies entre entrepreneurs engagés (3).

 

1. CroissancePlus a mis en place une plateforme d’accompagnement des entrepreneurs, créée avec le soutien de ses partenaires.

Lieu d’échange de bonnes pratiques, les entrepreneurs y trouvent :

  • Des informations en temps réel sur les mesures mises en place par l’Etat,
  • Un « Rendez-vous quotidien » avec un expert sur une thématique précise : chômage partiel, télétravail, trésorerie, formation des collaborateurs, délais de paiement….

2. CroissancePlus a lancé le podcast : « un entrepreneur, une solution ».

Chaque jour un entrepreneur partage son expérience et ses bonnes pratiques, mais aussi son engagement dans cette période inédite. Quelques exemples :

Tanguy Desandre / Ma place en crèche / « Toute l’équipe de « Ma place en crèche » s’est mobilisée pour accompagner les parents qui ont des enfants petits à la maison pendant cette période de confinement avec notamment des fiches ateliers « la crèche à la maison » pour les occuper.»

Thierry Delahaye / MyConnecting / Pourquoi dans le contexte actuel est-il indispensable de développer ses compétences ? Quels outils proposer à ses salariés ? Quel accompagnement mettre en place ? 

Guillaume Richard / Oui Care / Et si le confinement était aussi une opportunité pour se former et être plus performant ? « Le Groupe Oui Care met à disposition de ses salariés des modules d’e-learning qui les rendront plus compétents et plus performants à l’issue de cette période. »

Edouard Dumas / Compagnie Dumas / La Compagnie Dumas met à disposition son unité de production pour fabriquer de 1500 à 2000 masques par jour, pour le personnel soignant, le personnel des EHPAD et pour le personnel des commerces étant restés ouverts. 

Areeba Rehman / MyBoxMan / « Nous offrons aux seniors la gratuité de la livraison à domicile pendant la durée du confinement. »

Laurent Vronski / Ervor / Comment Laurent Vronski a réussi à maintenir une cellule de production au sein d’Ervor, fabricant français de compresseurs d’air.

Evelyne Platnic-Cohen / Booster Academy & The Artist Academy / Peut-on maintenir une activité de prospection commerciale pendant la crise ?

François Bergerault / L’Atelier des Chefs / François Bergerault nous parle de la mise à disposition gracieuse de la plateforme de formation en ligne aux CFA pour les apprentis cuisine et pâtissier.

Henry Bouchet / Xelya / Henry Bouchet nous parle de la mise en place du télétravail au sein de son entreprise avec des exemples très concrets pour maintenir le lien entre les collaborateurs.

A retrouver en cliquant ici.

3. CroissancePlus réunit #LesEntrepreneursEngagés

Nombreux sont les entrepreneurs qui s’engagent auprès de ceux qui sont en première ligne pour traverser cette crise.

Parce que CroissancePlus réunit des entrepreneurs engagés, des synergies se sont naturellement créées au sein du réseau : hébergement et transport du personnel soignant, production de gel hydroalcoolique, de masques, de pièces pour les respirateurs, fourniture de blouses… Souvent discrètes, ces initiatives montrent une fois encore l’agilité, la réactivité et l’efficacité des entrepreneurs.

Quelques exemples :

Ervor : mise à disposition de monteurs pour assembler des respirateurs.

4 Roues sous un Parapluie : une flotte de 40 Citroën 2CV transporte le personnel soignant et du matériel médical.

Helzear : mise à disposition de chambres d’hôtel pour le personnel soignant.

La Compagnie Dumas : fabrication de 1500 à 2000 masques par jour, pour le personnel soignant, le personnel des EHPAD et pour le personnel des commerces restés ouverts.

Paris Inn Group : mise à disposition de 40 000 chambres d’hôtel pour le personnel soignant.

Amabilis : création d’une plateforme logeonsnossoignants.com qui recense les logements pour le personnel soignant.

Ma place en crèche : lancement du site majournee.maplaceencreche.com pour s’occuper au mieux des tout petits pendant cette période de confinement.

MyBoxMan : offre à tous les seniors la gratuité de la livraison à domicile pendant la durée du confinement.

Des Bras en Plus : livraison de masques et équipements au personnel soignant et de secours.

 

Retrouvez l’intégralité du communiqué de presse en cliquant ici.