Chez CroissancePlus, ce sont 350 entrepreneurs français qui créent des emplois et se développent en France et à l’international. Focus sur ces entrepreneurs et leurs secrets pour continuer à croître.

 

 

Nicolas Appert est Président de Merim Groupe, spécialisé dans la digitalisation du parcours client et des points de vente.

1. Quel est le service/produit innovant de votre entreprise ?

Merim a développé une solution permettant aux grandes marques de digitaliser leurs points de vente et leurs parcours clients tout en maîtrisant leur image. Grâce à une gestion centralisée, notre logiciel “Reboot” permet de piloter de façon homogène sur des centaines de sites la communication marketing digitale, les canaux de ventes et le reporting que ce soit dans un contexte de points de vente en propre ou en franchise. Mais la grande force de notre produit c’est son agilité et sa capacité à s’adapter de manière simple aux besoins opérationnels de chaque client.

2. Votre fierté en tant qu’entrepreneur ?

Celle d’être capable chaque jour d’insuffler le rythme et la dynamique permettant aux équipes de grandir et d’avancer. C’est particulièrement vrai dans le contexte de l’année que nous venons de vivre avec la crise sanitaire. Notre clientèle est constituée à plus de 80% de grands groupes du secteur de la restauration. En mars dernier, il a donc fallu faire un choix : attendre, ou embarquer l’ensemble des équipes dans un grand programme de transformation afin de se réinventer. Ce pari gagnant, mais surtout l’énergie que l’équipe de management a su créer et transmettre à l’ensemble des collaborateurs du groupe est une grande fierté.

3. Une erreur qui vous a fait grandir ?

Après presque 25 ans d’entreprenariat, la liste est longue. Mais l’erreur que je tente de ne jamais reproduire et à laquelle je pense chaque jour est de ne pas confondre technologie et innovation. Une technologie n’est pas pertinente par essence mais elle devient une innovation lorsque l’on est capable de l’appliquer à un besoin précis ou à un manque identifié. C’est sur cette base que je challenge en permanence nos équipes R&D.

4. Votre idée de réforme pour faciliter la croissance des entreprises françaises ?

Renforcer et simplifier les mécanismes d’incitation permettant l’investissement des particuliers dans les PME en croissance. La suppression de la loi TEPA (malgré ses défauts) a laissé un vide dans la capacité des PME à trouver des financements en dehors du circuit bancaire dont les contraintes sont souvent inadaptées aux besoins des PME. Après la crise de la Covid-19, le besoin des entreprises de replacer leurs dettes (comme le PGE) par des fonds propres plus stables sera d’autant plus essentiel.

5. Pourquoi avoir adhéré à CroissancePlus ?

Afin de pouvoir partager avec d’autres entrepreneurs provenant d’univers différents, de m’enrichir et de participer grâce à mon expérience aux réflexions communes. Le parcours d’entrepreneur est souvent trop solitaire, alors que je suis persuadé que nous avons besoin d’œuvrer ensemble, en tant que communauté de chefs d’entreprise, afin de créer les meilleures conditions pour un développement durable de nos activités et de nos sociétés.