Les entrepreneurs de CroissancePlus regrettent que la mascarade de débat parlementaire à laquelle nous assistons depuis plusieurs semaines et l’utilisation de l’article 49.3 de la Constitution privent les Français de toute lisibilité sur les mesures proposées pour réformer le régime des retraites.

 

Nous avons toujours soutenu le principe et l’esprit d’une réforme qui prendrait en compte la diversité des parcours professionnels et des mutations du travail, et qui répondrait à l’impératif de simplicité et d’équité.

Sur un sujet aussi majeur pour l’avenir de notre modèle social, le débat au Parlement devait être l’occasion de clarifier le contenu du projet de loi, ses modalités et répondre aux inquiétudes des français.

Malheureusement, à ce jour, l’absence de débat et d’éléments de réponse sur de nombreux points du projet conduisent à nous interroger sur le respect de la philosophie initiale de la réforme. En effet, nombreuses sont les questions qui restent en suspens.

Selon Thibaut Bechetoille, Président de CroissancePlus : « Les entrepreneurs de CroissancePlus sont extrêmement inquiets sur le sujet du financement de la réforme. Nous ne pouvons cautionner l’approbation d’une réforme sans que son financement soit assuré. Aucun projet en entreprise ne pourrait être engagé sans que le budget soit connu et réponde aux objectifs financiers de l’entreprise. Il serait incompréhensible que l’équilibre budgétaire du nouveau système soit assuré par l’augmentation des cotisations qui renchérirait le coût du travail, alors même que celui-ci est déjà le plus élevé des pays de l’OCDE. Ce serait une catastrophe pour l’emploi. »

Rappelons que les retraites représentent 320 milliards d’euros de dépenses annuelles, soit 14% du PIB. La question du financement et du coût de la réforme est donc centrale. Elle n’est pourtant pas traitée dans le projet de loi.

D’autres questions restent par ailleurs sans réponse, notamment :

  • Quelles mesures pour encourager l’employabilité des seniors ?
  • Comment la pénibilité sera-t-elle prise en compte ?
  • Quelle sera la valeur du point et quelles seront les modalités de son évolution ?

Sans débat précis et clair, sans attendre les conclusions de la conférence de financement, et alors même que le niveau des dépenses publiques est alarmant, les entrepreneurs de CroissancePlus déplorent que la réforme des retraites fasse l’objet d’un chèque en blanc !

Téléchargez le communiqué de presse.