Le président de l’association CroissancePlus, Thibaut Bechetoille, s’inquiète des choix de politique économique alors que la France est déjà asphyxiée par les impôts.

 

Touchés mais pas coulés : dans la crise qui sévit, plus de la moitié des entrepreneurs membres de CroissancePlus ont des difficultés à se faire payer, selon une enquête OpinionWay. Ils sont plus de 60 % à avoir eu recours à un prêt garanti par l’Etat, mais ils ont largement réussi à ne pas licencier. Thibaut Bechetoille, président depuis un an de l’association, évoque leurs inquiétudes pour l’avenir et prêche pour une relance s’appuyant sur des baisses de fiscalité.

Cette crise, pourtant très violente, est considérée par 64 % des entrepreneurs membres de CroissancePlus, comme une opportunité pour évoluer. Cela vous surprend-il ? Des dizaines d’entrepreneurs de notre association se sont vraiment interrogés sur l’impact de cette crise sur leur business model, sur les messages qu’ils délivrent, sur leurs cibles et plus largement sur leur stratégie future. Ce chiffre de 64 % est bien fondé, il ne relève pas de la méthode Coué (…)

Retrouvez l’intégralité de l’article en cliquant ici.