Hier, le Ministre de la Santé et des Solidarités a annoncé de nouvelles mesures visant à contenir l’épidémie de COVID-19. Nous sommes conscients que dans les prochaines semaines, le Gouvernement devra à nouveau revoir ses arbitrages entre protection de la santé et maintien de la vie sociale et économique, probablement au bénéfice du premier élément.

 

Nous comprenons parfaitement l’impératif de protection sanitaire et la grande difficulté qu’une telle situation pose aux gouvernants, mais nous souhaitions alerter à nouveau sur le caractère intenable à long terme de restrictions trop drastiques. Le principe de précaution doit également composer avec la nécessaire vie économique et sociale. La gestion de la situation demande la prise en compte d’un juste équilibre entre le risque sanitaire et le risque économique.

Nous croyons qu’une plus grande confiance peut être accordée aux citoyens et aux organisations sociales et économiques de base: associations, commerçants, entreprises… Face à cette menace, le principe de responsabilité ne peut pas reposer que sur l’Etat. A l’inverse, en cas de situation manifestement dangereuse et irresponsable, nous comprendrions que le pouvoir de sanction, au travers d’amendes, soit davantage mis en œuvre.

« Nous, entrepreneurs, ressentons une vive inquiétude face à l’extension indéfinie du principe de précaution. Conscients de la très haute difficulté de la tâche qui incombe à nos dirigeants, nous les invitons néanmoins à avoir le courage de l’équilibre. Une contrainte trop dure sur l’économie entraînera immanquablement des conséquences sociales et de santé encore plus graves. » déclare Thibaut Bechetoille, Président de CroissancePlus.

Téléchargez le communiqué de presse.