A l’occasion de l’examen par le Parlement du projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire, l’association CroissancePlus souhaite exprimer son inquiétude quant aux conséquences de l’adoption d’un « Passe Sanitaire » sur la vie des entreprises accueillant du public.

 

La pandémie de Covid-19 constitue un défi durable pour notre société, celui-ci exigeant de prendre des mesures courageuses et impliquant le concours de l’ensemble des citoyens à l’effort collectif. Par ailleurs, la vaccination semble être aujourd’hui le meilleur chemin vers un retour à la vie normale.

La mise en place d’un « Passe Sanitaire » élargi pose cependant des questions de plusieurs ordres pour les entreprises accueillant du public :

  • Organisationnelles d’abord, au vu du surcroît d’implication managériale induit par une telle mesure, dans un contexte où toute l’énergie des entrepreneurs et de leurs collaborateurs doit être focalisée sur la reprise économique ;
  • De justice et de proportionnalité ensuite : à ce titre, les sanctions prévues par le projet de loi contre les infractions constatées en entreprise apparaissent démesurées, tant  sur le plan civil que pénal, et ce malgré l’avis du Conseil d’État ;
  • De principe, enfin : l’entrepreneur n’est ni policier ni médecin, et il est difficilement concevable que l’on fasse porter sur lui la surveillance sanitaire de ses équipes, voire le tri de ses collaborateurs en fonction de leur statut sérologique.

Nous croyons aux principes de Liberté, d’Égalité et de Fraternité. Ceux-ci doivent continuer à s’appliquer au sein de nos collectifs de travail. Ces principes ne sont pas négociables et ne peuvent être mis entre parenthèses, même en période de crise.

Thibaut Bechetoille, Président de CroissancePlus : « Nous sommes inquiets de la mise en place d’un Passe Sanitaire au sein des entreprises accueillant du public. On ne peut pas demander à l’entrepreneur de contrôler le statut sérologique de ses salariés, et encore moins de les trier en fonction de celui-ci. Si nous considérons que la vaccination est le meilleur chemin vers l’éradication du Covid-19, nous appelons les pouvoirs publics à trouver des solutions plus respectueuses des principes de liberté et d’égalité pour sortir de la crise sanitaire ».

Téléchargez le communiqué de presse en cliquant ici.