« Tous les signaux prouvent que nous arrivons au bout d’un système : celui où un secteur public hypertrophié ambitionne de résoudre seul tous les problèmes de notre société », affirme Thibaut Bechetoille, président de CroissancePlus (think-tank d’entrepreneurs).

 

Quel protocole devrons-nous appliquer demain ? De quelle aide pouvons-nous bénéficier ? Pas un jour ne passe sans que nous nous tournions vers l’État en demandant de l’aide, et qu’en retour, l’État ou ses élus ne se tournent vers nous en nous promettant assistance et protection.

Mais mois après mois, ces demandes et ces promesses finissent par sonner creux. L’État a montré sa lenteur sur les masques, la mise à disposition de nouveaux lits ou la vaccination. Nos entreprises, elles, surnagent dans un océan de taxes, de charges, de dette publique et d’interdits. Quant aux problèmes de fond comme le chômage endémique des jeunes et des seniors ou l’élargissement des fractures territoriales, ils demeurent sans solutions et attendent d’exploser à nouveau (…)

Retrouvez l’intégralité de l’article sur Ouest France.