Taxer l’épargne des Français ne redonnera pas confiance aux ménages, bien au contraire. Or c’est bien de cela dont l’économie a besoin en priorité pour renouer avec la croissance, écrit Thibaut Bechetoille, président de CroissancePlus, dans une tribune aux « Echos ».

 

Flécher, orienter, taxer : depuis quelques semaines, chacun y va de sa proposition pour mettre les épargnants français à contribution. Alors que l’Etat et les entreprises s’endettent massivement pour tenir le choc de la crise du Covid, comment ne pas regarder avec envie la manne des liquidités disponibles sur les comptes courants et les livrets de nos compatriotes ?

Les entreprises françaises ont plus que jamais besoin d’investissement. La dette contractée au cours de l’année écoulée vient bloquer la capacité d’investissement. De nombreuses entreprises sont prises à la gorge, contraintes de bientôt devoir rembourser des prêts qui n’ont servi qu’à survivre pendant quelques mois. Elles ont aujourd’hui besoin de recevoir l’argent des ménages, que ce soit sous forme d’investissements ou de consommation (…)

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site des Echos en cliquant ici.