Alors que les négociations sur le télétravail sont actuellement dans l’impasse, CroissancePlus appelle les partenaires sociaux et le Gouvernement à faire preuve de pragmatisme dans la mise en œuvre du télétravail en évitant de créer de nouvelles normes verticales et inadaptées aux réalités du terrain.

 

Dans la ligne des lois de 2017 et de la décision du Conseil d’Etat du 19 octobre dernier, les entrepreneurs de CroissancePlus souhaitent que les règles applicables continuent à être négociées au niveau de chaque entreprise, dans le respect de l’obligation de protection de la santé des salariés mentionné à l’article 4121-1 du Code du Travail.

Au-delà des règles liées à la pandémie de COVID-19, les entrepreneurs doivent en effet composer avec d’autres contraintes majeures inhérentes à un télétravail massif : isolement des salariés, troubles psychosociaux, difficultés de management ou encore perte du sentiment collectif.

Pour Thibaut Bechetoille, Président de CroissancePlus « Le télétravail est une réponse importante à l’impératif de limitation des interactions sociales. Les entrepreneurs assument donc leur part en mettant tout en œuvre pour généraliser cette pratique. Mais d’autres enjeux sont également sur la table : isolement des salariés par exemple, mais aussi survie de l’entreprise et de son collectif. N’ajoutons pas de la norme à une situation qui est déjà extrêmement périlleuse pour l’existence même des entreprises ».

Téléchargez le communiqué de presse en cliquant ici.