A la veille de probables nouvelles mesures de restrictions économiques et sociales, CroissancePlus publie la deuxième édition de son baromètre de crise 360.

 

Si la situation sanitaire s’aggrave, il apparait également que de nombreux indicateurs économiques et sociaux se dégradent fortement et doivent nous interroger sur notre capacité à supporter de nouvelles mesures de restriction.

Le taux d’épargne des Français n’en finit plus de s’envoler, avec une hausse de 6,5 points depuis le début de l’année 2020, traduisant une hausse inexorable de la défiance face à l’absence de perspectives. De manière conjointe, le climat des affaires évalué par l’INSEE continue quant à lui de baisser, avec -1,6 point entre janvier et février 2021.

En parallèle de ce phénomène de défiance, les grands équilibres budgétaires de notre pays continuent à se détériorer dans des proportions inquiétantes : hausse significative du déficit public (+6,2% entre mars et janvier 2021) et creusement continu de la dette publique, qui atteint désormais 115,6% selon l’INSEE.

Dans les entreprises, les salariés peinent également à supporter la situation de restriction imposée depuis plus d’un an. 74% d’entre eux ressentent le besoin de retourner travailler en présentiel (Odoxa – mars 2021) et 36% d’entre eux affirment souffrir d’une dépression nécessitant un accompagnement (Opinion Way – mars 2021).

Ce mal-être psychologique se retrouve dans l’ensemble de la société, avec 34% des Français présentant des états dépressifs ou anxieux (Santé Publique France – février 2021). Enfin, l’augmentation de 80% des hospitalisations pour raison psychiatrique chez les enfants de moins de 15 ans traduit l’ampleur du problème au sein de notre jeunesse.

Face à ces symptômes sociaux, économiques et sanitaires extrêmement dangereux, les entrepreneurs de CroissancePlus rappellent que toute décision publique doit prendre en compte l’ensemble des données disponibles, et pas exclusivement les données propres à la diffusion du COVID.

« Notre société et notre économie sont extrêmement fragilisées par 1 an de restrictions sans précédent. Bien loin d’être un sujet de confort, l’opposition à un nouveau confinement traduit des réalités graves et préoccupantes. Nous pensons particulièrement aux jeunes qui doivent absolument continuer à aller à l’école pour s’instruire et construire leur avenir » alerte Thibaut Bechetoille, Président de CroissancePlus.

Téléchargez le communiqué de presse.

Téléchargez la deuxième édition du baromètre C+ 360°.